Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Graves & Cernès

Villenave-d'Ornon / Vilanava d'Ornon / Bilenabe

Château Cantebau-Couhins / Castèth Cantabau-Con·hins / Castèth Cantebàw-Coun·hïns

En "normalizat" :

Con·hins
Prononcer "Cou(ng)·hi(ng)s.

confin + con·hin / coin du feu, confin

"Le pepin se teng aou coufi".
[R. Granié - St-Sardos, Lomagne]

La transcription "confin" est de Tederic. A confirmer.

[2017 : confin, et la forme plus gasconne con·hin (prononcer "cou(ng)·hi(ng)") semblent validés par le hiu de discussion ci-dessous.
Palay : « couhiade sf. Bord de champ formant couhî, limite. »
Multidiccionari francés-occitan

Je ne trouve guère cette couhiade (con·hiada en normalizat) dans la toponymie gasconne. A la rigueur des noms comme "Maucouyade" pourraient résulter d’un croisement entre maucohada (mal-coiffée) et ce couhiade/con·hiada.
Bordeaux - Rue de Maucouyade

Pour le point médian de séparation entre n et h :
U+00B7 : POINT MEDIAN Alt+0183 dans la table des caractères. Voir ici ; merci Vincent.
Tederic M.]

Appellation Pessac-Léognan.
Vignoble d’une superficie de 17 ha. Vinification de blanc et de rouge.

Origine du nom :
Gasconha ;com ne sait pas expliquer le "bau" de "Cantebau".
Par contre, "Couhins" veut dire "confins", le gascon transformant comme d’habitude le "f" en "h".
Le "·" dans "Con·hins" n’est pas une erreur de frappe ! Il a pour rôle en graphie normalisée d’éviter qu’on lise "nh", qui se prononcerait "gn", comme dans "Espanha", par exemple.




Grans de sau

  • "Con.hin" signifie "confin, limite" en gascon. Mais dans le nord de la Gascogne il signifie plutôt "coin". Dans le Marmandais "lo con.hin [ku’ing] dau huc" = le coin du feu. A confirmer par de (très) vieux Marmandais.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document