Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Médoc

Carcans

Barin de Clarence / Lo Baren de la Clarença / Lou Barén de la Clarénce

En "normalizat" :

Lo Baren
Prononcer "Lou Barén".

baren / marais desséché, lande marécageuse, bas-fond interdunaire

Prononcer "barén".
La graphie alibertine varen peut-être envisagée selon l’étymologie.
La forme féminine barena (baréne, barenne...) semble exister.
Une concentration de lòcs portant ce mot existe en pointe médoquine, écrits "Baren" ou "Barin".
Jusqu’à quand ce mot était-il en usage ?
Origine celtique var (eau) ?
Mais les barene sont les parties marécageuses à fleur d’eau de la lagune de Venise... Si le mot est de la même famille, cela justifie la graphie avec un b, parce qu’à notre connaissance, le vénitien ne transforme pas le v en b.

J’ai repris mon exploration des lagunes ce mois de mai, et la carte IGN indiquait une zone humide dite "Barin de Clarence", toute proche de l’étang de Carcans, à Maubuisson.

D’ailleurs, la zone humide sans nom à côté s’appelle sur la carte du XIXème siècle "Barin de la Migoune" : je suppose dès lors que barin est un nom commun, mais quel en est le sens précis ? Et l’étymologie ?

Sur place, j’ai eu beau chercher, pas de lagune : tout comme les marais du Montaut, à proximité, je suppose que ma saison d’observation n’était pas propice. Il me faudrait revenir cet hiver.

Reste que comme souvent, ces lieux-dits naturels donnent à réfléchir sur le gascon : quel sens donner à cette formation ? "Clarence" est-il le prénom Clarence, ou bien un dérivé de clar ?


Pey de Clair

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • La carte d’état major du 19e siècle écrit "B_in de la Clarence" ; je ne peux pas transcrire l’abréviation "B_in" comme elle est sur la carte, mais elle est utilisée pour toute une série de lagunes (B_in de la Migoune...) et en clair pour "Grand Barin de Runde".
    A propos de la lagune du Barin Plat, Gaby écrit : « varen ’’marais desséché, lande marécageuse’’ ».
    Les exemples de Hourtin montrent qu’un varen n’est pas toujours desséché
    Je ne connais pas la source de Gaby, mais les lieux Barenne, Baren, avec par exemple le dérivé Barenat (et le délicieux "Lous Barenats de Reychinet" à Houtin) ; "Barin" est à mettre dans le même sac, je pense.
    Quelques exemples :
    33529 La Teste-de-Buch BAREN DE GOULUGNE
    33240 Lesparre-Médoc LE BAREN DE PEYRISSAN

    Il semble y avoir aussi la forme féminine "Barène, Barenne" :
    33248 Listrac-Médoc A LA BARENNE
    et
    Barene ardilouze et Barene plane, 33930 Vendays-Montalivet (IGN)

    "La Clarence" : pour moi un dérivé de clar

  • Adishatz a tots

    Agréable surprise pour moi, car Clarence est mon nom de famille.

    Il est peu répandu en Gascogne.

    Je connaissais seulement le village Clarens dans les Hautes-Pyrénées et un Château en Gironde.

    Mercés pour cette trouvaille !

  • J’ai retrouvé le toponyme Clarence en Gironde, c’est à Lugon et L’Ile du Carnay.

    Dans le Cubzaguais, d’après la carte cliquable de Gasconha.com.

  • Ce mot "clarence" (clarensa en graphie alibertine ?) me fait penser, pour son suffixe, à partensa (partage).
    Lapartens

    Je ne suis pas sûr que le village Clarens (ni les autres Clarens ?) doive y être rattaché : près de ce Clarens, il y a la fontaine de Clarenquet qui suggère un radical un peu différent.
    Pour le "Clarence" du Cubzagués, sabi pas...
    Il y a eu aussi des ducs de Clarence qui n’avaient apparemment pas de racines gasconnes, mais anglaises...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document