Notre région, c’est la Gascogne !

Rive droite gasconne

Gascogne médiane

Tonneinquais

Varès

Lescambot


Merci à la maîtresse de maison qui m’a accueilli.

La maison :
Sa partie droite, qui était auparavant une grange, a été avantageusement rénovée. On voit une ossature ancienne devant de nouveaux pans de bois. C’est bien de l’avoir préservée !

Sur les cartes anciennes, cette maison ne figure pas, mais Lescambot désigne ce qui est maintenant devenu Lacoste, de l’autre côté de la route.

Le nom Lescambot :
Il est difficile à expliquer tel quel.
On a envie de décomposer en "L’Escambòt", mais s’il y a bien un ancien jeu de l’escambot (vieux mot français : « Bien sai joer de l’escambot »), on ne voit pas ce que ça vient faire ici.
La carte de Belleyme, la plus ancienne consultée qui contient ce nom, écrit "L’Escambot".

Je pense à la racine cambe (chanvre). On n’est pas loin du lieu-dit Gal-de-Cambes.
Il y a des lieux Cambot en Guyenne agenaise, mais Cambot n’est pas Lescambot. Mauvaise coupure d’un Los Cambòts ?

Les mots utilisés :
Je cherche toujours à savoir comment les habitants nomment ce qui est l’emban en certains pays gascons.
En Tonneinquais, je propose parfois balet, mais je n’ai guère trouvé jusqu’à présent de répondant quant à l’emploi de ce mot.
La Daune de Lescambot, qui cependant n’est pas originaire d’ici, a retoqué aussi le mot hangar que je proposais : elle dit grange ! Pour elle (appuyée par sa voisine), un hangar n’est pas collé à une maison ; sans doute la vision des hangars à tabac...
C’est vrai qu’on parle depuis longtemps (Deffontaines !) de "maison-grange" pour ce type d’architecture.

prepausat per Tederic Merger



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document