Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Bazadais

Marmandais

Jusix

Coudrayre

Toponyme quelque peu énigmatique, qui possède comme l’apparence d’un croisement avec le français coudraie et le suffixe gascon -aire.

[FANTOIR :
82153 Saint-Amans-du-Pech COUDRAYRE
82157 Saint-Beauzeil COUDRAYRES
33224 Landerrouet-sur-Ségur COUDRAYS
33281 Mérignac RUE DU COUDRAY
33516 Soussac COUDRAYE
47190 Montpezat COUDRAYRE
Tederic M.]

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • Viatdase, ça n’a rien d’énigmatique ! Le codraire est le fabricant de còdres, cercles de barriques (ou cerceaux)

  • Je méconnaissais ce mot. Merci ! Il y a urgence à un dictionnaire des parlers nord-gascons, car les dictionnaires à ma disposition sont trop centrés sur le béarnais.

  • Deux questions :
    1) est-ce le même métier que celui de "plieur de cercles" ,profession liée à la tonnellerie et très pratiquée jusqu’au XVIIIè siècle en Bordelais d’après les documents d’état-civil ?
    2) quels seraient les équivalents sud(voire est) gascons pour còdre et codraire ? Du reste y en a t-il ? Ce genre de métier a sans doute existé partout mais a pu être davantage développé (et spécialisé) en pays bordelais qu’en val d’Adour ou en Béarn (reste le cas de l’Armagnac, à voir ...).

  • Vincent : j’y travaille pour le bazadais-garonnais.

    Gérard :
    1) c’est fort possible
    2) selon Ercvox : cerclaire, ceuclaire, sherclaire, cerclador, cerclèr. En Gironde, cerclèir à dû exister car il existe un lieu-dit Sarcley à St Martial.
    Le dico bazadais du BACT donne còdre et codraire. Celui de Moureau donne còdre.
    Dans une optique de gascon normé on pourrait préconiser cerclaire / cerclèr(i)r...

  • Gaby, tu cites à juste titre codraire, fabricant de còdres.
    Philippe Lartigue (Halip) cite également còdre, cercle, cerceau, et le verbe codrar, cercler, dans son Lexique français-gascon d’Escource et de la Grande Lande d’après le dictionnaire de Pierre Méaule. D’après Palay, il s’agirait d’un terme du Médoc... (le Médoc de Palay était assez extensible).
    Il existe aussi la variante féminine còdra. Si l’on en croit le Thesoc en ligne, còdra semble être propre au confins du Périgord et de l’Agenais, région d’Eymet, de Duras et jusqu’aux abords de Marmande, à Beaupuy.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document