Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Créonnais

Entre-deux-Mers

Lignan-de-Bordeaux

border=0

Difficile de prendre en photo la maison "Reychac", en contre-bas sur la photo, mais le site, même sans la maison dans le cadre, m’a semblé digne d’attention : quelle belle image de campagne bordelaise, encore vierge de pavillons ! L’on comprend mieux les romans de Jean Balde, on imagine à loisir que Latresne ou Floirac furent de cet acabit.

Lignan est une vraie exception, rive droite de la Garonne : là où toutes les communes semblent ravagées par l’étalement urbain de l’agglomération urbaine, la commune de Lignan est épargnée, pour des motifs que je n’ai pas su comprendre, probablement en lien avec un relief plus encaissé.

Quant au toponyme, il s’agit bien entendu d’un lieu-dit formé sur le suffixe antique -acum, pour désigner un domaine, sur une base à identifier, mais probablement parente de Rayssac dans le Tarn (81) : l’on constate ici la conservation du yod, face à ce qui serait Réchac en pays gascon plus méridional.

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • D’après un écho que j’avais eu à la fin des années 90, et si je me rappelle bien, l’absence de péri-urbanisation à Lignan de Bordeaux résultait d’une volonté municipale.
    D’ailleurs la personne qui me l’a rapporté le déplorait...
    Cette exception durerait donc encore ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lignan-de-Bordeaux nous dit que le (la) maire n’a pas changé entre 1984 et 2014.
    Je remarque quand même une brusque envolée de population - bon, seulement de 700 à 800 - entre 2009 et 2014. La population avait stagné les 20 années précédentes.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document