Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Graves & Cernès

Pays de Buch

Pays negue

Landes de Gascogne

Belin-Beliet

Parc au cournau de Joué / Parc au cornau de Joèr / Parc àu cournàu de Jouè

cornau
(Joué, ne sèi pas tròp com l’escríver en gascon)
Suu hèit de Belin.
[Halip Lartiga]

Il y a aussi "Jouet" qui est plutôt breton ou de "France de l’Ouest" (PJM pourrait nous en dire plus), et pourtant j’ai vu deux lieux Jouet en Armagnac (à Poudenas et à Fourcés), sans avoir d’indice que c’est un nom de famille rapporté.
Bon, tout en mettant ce gran de sau, je trouve des lieux "Jouéton" à Moncrabeau et Bassoues... L’IGN donne aussi "Jouette, 47480 Pont-du-Casse" (Agenais guyennais). Il doit y avoir une racine autochtone. Une idée me passe pou cap : un dérivé de "Jouan" ?

Quant à la disparition du t à Belin - s’il s’agissait de ça -, elle me fait penser à la disparition du t dans le mot bret. Phénomène qui m’étonne en gascon.
[Tederic M.]

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • Jouet, Joué : Plusieurs origines possibles et bien tranchées selon les lieux, comme pour Jouin, etc.

    - Flandre et bas pays picards : une abesse Jutta, très local (selon Dauzat).
    - France d’oïl en général, d’après Dauzat : dérivé du germanique *Gaud(in). Peu vraisemblable, surtout s’il faut supposer un changement de suffixe vers -et.
    - Anjou : hypocoristique de Jove (de Jovis), très fort noyau autour d’Angers.
    En occitan, NP Jouve(t).
    - Bretagne occidentale : de *jaou- "joug", avec valeur métaphorique, ou descriptif toponymique (Jugon). Quasi-homophone de toponymes d’origine romane ou gallo-romane : La Joue = "la côte, la hauteur" ; comme dans Joué-sur-Erdre (<*jugâte) et Joué-les-Tours, peut-être aussi le mont de Joux (alors pléonastique). Difficile de démêler le vx-celtique du roman...
    (N.B. Sens premier de iugu- : "ce qui somme".
    - nom propre roman tiré de iuuentu- "jeune", mais par quel canal ?
    - un mot jouette désigne le trou où se réfugie un petit animal (du v. jouer).

    - En gascon le latin jugu- donne ju /jy/, dérivés jugner "mettre sous le joug".
    Y-aurait-il des formes en jou- /3u/ ou /ju/ pour ce nom d’instrument ? Ce n’est pas impossible, mais il faut faire l’histoire du son /y/ et regarder les atlas et lexiques. Pas de rapport avec nom du "jeu".
    Un nom du joug comme NP ou un équivalent de Jouve.
    Un emprunt au français ? Mais n’expliquerait pas les dérivés et la distribution.

    Nom de famille ou descriptif toponymique ?

    Mystère, voir le cadastre.

  • - Pour le joug : il existe les formes [ju]/[dzuk] (bas Médoc), [ʒuk] (Entre-deux-Mers, Médoc). Le dictionnaire ercvox.free.fr donne aussi [ʒu(g)] mais sans localisation.

    - Aussi francisme pour ’’joie’’.

    - Penser à un dérivé d’un nom en -joué.

    - Déformation de Jouhé ?

    J’ai voulu regarder le cadastre mais il y a un bug récurrent sur le site.

  • Il y a aussi une piste très gasconne :
    Si Halipòt peut donner Poton, Potic (Poutoun, Poutic), Menjoet (diminutif de Menjon), qui existe comme toponyme, peut donner Joet.

    De même je me demande maintenant si les Coutet ne peuvent pas être des Joanicotet...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document