Notre région, c’est la Gascogne !


Armagnac

Gascogne médiane

Fourcés

L'église de Laspeyres

L’église de Laspeyres

En "normalizat" :

La glèisa de Las Pèiras

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".

J’ai laissé le camion d’un artisan qui participe à la restauration de l’église : c’est une trace de couleur, et de vie !

JPEG - 197.5 ko
Schéma des travaux de l’église de Laspeyres (Fourcés)

Deux remarques sur ce schéma des travaux :
- Derrière le clocher-mur, la structure ressemble à celle d’une borde vasconne ; normal, c’est le modèle basilical...
- Le schéma utilise le mot gascon emban*. C’est très bien : j’ai vu que les artisans ont tendance à utiliser le terme français "auvent"...

* « lanterne d’éclairage de l’emban en cuivre vieilli »

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • La restauration de ces églises à clocher-mur qui émaillent nos campagnes se fera d’autant plus qu’on leur trouvera un nouveau rôle social, le culte ne suffisant plus.

    Voici deux exemples (plutôt haut de gamme !) pour celle de Laspeyres :
    - une causerie sur "Albert Camus et l’Espagne" (avec "participation libre au profit de la sauvegarde de l’édifice"

    JPEG - 74.6 ko
    Causerie à l’église de Laspeyres (Fourcés)
    Tederic M. - Junh 2016

    - un concert pour violoncelles.

    JPEG - 161 ko
    Concert à l’église de Laspeyres (Fourcés)
    Tederic M. - Junh 2016
  • La maintenance de nos églises de campagne en Gascogne (comme ailleurs en France d’ailleurs) est un chapitre important de la défense et promotion de notre patrimoine tant matériel qu’immatériel.Je signale l’existence d’une association ,dont l’activité est limitée au département des Landes,qui œuvre en ce sens :
    http://www.eglises-landes.cef.fr/aeal/presentation.htm
    C’est ,me semble-t-il,un cas de coopération entre le diocèse d’Aire et Dax et le Conseil départemental,ce qui explique la limitation au cadre départemental ; des associations similaires existent-elles en Gironde, dans le Gers , les Hautes-Pyrénées ou ailleurs ? L’AEAL pourrait-elle étendre son activité ailleurs en Gascogne en s’ouvrant aux institutions analogues dans les autres départements gascons ?
    L’AEAL est aussi en liaison avec la délégation aquitaine de la Fondation du patrimoine (https://www.fondation-patrimoine.org/fr/aquitaine-2) qui vient de lancer des souscriptions pour la restauration des églises de Queyrac(Gironde) et Momas(PA) tout comme,dans un autre domaine de notre patrimoine, du vieux lavoir d’Astaffort(L&G) .

    Du reste ,plus généralement,les associations oeuvrant d’une façon ou une autre pour le patrimoine et la culture gasconnes devraient systématiquement se demander s’il est opportun de limiter leur action à un seul département,sauf raison majeure en ce sens ? Je crains que souvent cela relève du réflexe conditionné plus que d’autre chose ;le seul fait de déposer des statuts dans une préfecture et pas une autre n’a jamais empêché de travailler au-delà


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Bastisses