Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Bordeaux / Bordèu

Landes de Gascogne

Pessac

Boucherie, j’écris ton nom

border=0

Je regardais, en attendant un client, sur la place dite de la Liberté à Pessac les noms des morts de 14-18 : a bisto de nas, beaucoup de noms gascons, à ma grande surprise d’ailleurs !

Il y a 100 ans, à quelques encablures de Bordeaux, ce qui était pour partie alors encore un village autour de l’église, et pour une autre partie une annexe de Bordeaux qui touche aux boulevards, était encore peuplé majoritairement de gens aux patronymes gascons.

Voici la liste des morts : "La Tribune Pessacaise"

Patronymes locaux des environs de Bordeaux : Aluome, Bernabeau, Couylas, Gautra, Gautrat, Lespous, Linères, Mestrezat, Peleu, Piechaud, Pourthe, Rigauleau, Roudey, Senturenne, Sernin, Verdery.

(Certains patronymes sont probablement d’origine extérieure, ont été fixés par disparition des souches ailleurs, ou encore sont très abondants autour de Bordeaux, mais montrent nettement une allure plus lointaine : Gautrat par exemple est clairement originaire de la France oïlique par migration ancienne.)

Patronymes médoquins : Amade, Boscq, Bouleris, Jolibert.

(Je les dis médoquins car ils sont massivement portés en Médoc, qui est proche mais on peut les trouver ailleurs. Mention spéciale à Jolibert qui est quasi pan-gascon, malgré son apparence bien peu gasconne à première vue.)

Patronymes de la lande girondine (Buch, Bazadais, Graves, ...) : Ballion, Bernède, Boirie, Cameleyre, Castagna, Castaing, Castaincau, Cazade, Cazeaux, Chaubit, Courbin, Daney, Dubedat, Dubos, Ducla, Ducourt, Dulou, Dupuch, Fourton, Garnung, Lacourty, Larche, Louberie, Mano, Marthiens, Mothes, Patrouilleau, Saugnac, Taris, Taudin, Villetorte.

(C’est clairement le plus gros contingent, à savoir les patronymes gascons de la lande bordelaise.)

Patronymes autres de Gironde : Garitey

(Un seul exemple, un patronyme de l’Entre-Deux-Mers).)

Patronymes spécifiquement landais au sens départemental : Barroque, Brousté, Dabadie, Darracq, Dupouy, Lagoeyte, Laloye, Larribière, Lhospital, Marcade, Martung.

(Leur centre de gravité est le département moderne des Landes, ils sont différents de ceux de la lande girondine, souvent en partage avec les Landes septentrionales, en ce qu’ils dénotent une migration plus lointaine.)

Patronymes du bassin aquitain guyennais ou languedocien (Quercy, Rouergue, Albigeois, ...) : Bauville, Colombié, Cruzel, Miquel.

(Ils marquent les migrants occasionnels en provenance de la rive droite du bassin de la Garonne : ils sont assez peu nombreux au fond, à Pessac.)

Patronymes gascons méridionaux (Pyrénées, Gascogne centrale, ...) : Bergé, Boé, Boué, Bourderou, Cazabon, Couret, Domecq, Fréchou, Larroze, Lesgard, Mays, Palé, Pambrun, Plassot, Sabathé.

(Même cas de figure que les patronymes landais au sens départemental : ce sont les vieilles migrations des Pyrénéens et des Gascons de l’intérieur de la boucle de la Garonne vers Bordeaux, en l’espèce sa périphérie.)

Patronymes pan-gascons : Junca, Labat, Lacaze, Lacoste, Lagardère, Lartigue, Lasserre, Taste.

(Ils sont présents massivement aussi bien en Gironde qu’ailleurs en pays gasconophone.)

Patronymes du bassin de la Dordogne (Limousin, Périgord, Auvergne, ...) : Beaudet, Beaudry, Chaviron, Coudert, Delmond, Desfarges, Fauconnet, Goujaud, Meyniel, Parret, Pradeau, Rouyère, Vergnaud.

(C’est là un contingent très important, sous-étudié, qui s’inscrit dans les migrations traditionnelles des gens du Limousin et du Périgord vers l’agglomération bordelaise, depuis le XVIIIème siècle.)

Patronymes basques : Lecuona.

(Les Basques étaient présents à Bordeaux, relativement en abondance, et il n’est pas rare de nos jours de croiser des Bordelais qui ont un grand-parent originaire du Pays Basque. Mais il semble que Pessac n’était pas une destination privilégiée.)

Patronymes d’entre Gironde et Loire (mais peuvent être implantés à date ancienne en Bordelais) : Birot, Bret, Cantel, Normandin, Perrard, Poupin, Sauvignon, Vergnault, Viaud.

(Le contingent est somme toute peu nombreux, en comparaison des Limousino-Périgourdins. Il est probable que ces migrations locales se portaient plus sur des communes du Nord de l’agglomération, ou tout simplement, Bordeaux n’avait pas encore l’attrait qu’elle a sur les terres du Nord de l’estuaire.)

In-attribuables : Auge, Barbot, Du Beaudiez (noble), Bourges, Brunet, Colin, Dorat, Duclair, Dupont, Dupuy, Durand, Faure, Gaillard, Gautier, Gravier, Lacombe, Laplace, Larue, Lavie, Leche, Martin, Masse, Monville, Pelle, Perrier, Policarpe, Pons, Raymond, Richard, Rivière, Rousseau, Traverse, Voisin.

(C’est un micmac de patronymes pour lesquels il est difficile de se prononcer, car ils peuvent être autochtones, notamment sous une forme francisée, mais ils connaissent souvent des homonymes. Il est très probable que les Augé, Dorat, Faure, Laplace, Lèche, Pellé, Rivière ou Traverse de Pessac soient issus de vieilles familles régionales, mais seule une étude généalogique individuelle pourrait le dire.)

Étrangers ou lointains : Borcher, Danet, Delille, Dezaunay, Lecoeur, Milleret, Nake, Roussereau, Tetard, Varenne.

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • Cette expérience des noms sur les monuments aux morts peut être répétée un peu partout. On peut ensuite comparer avec les noms des annuaires téléphoniques. Ceci est une preuve supplémentaire de la véritable substitution de population qui est en cours, et parfois quasiment achevée, dans beaucoup d’endroits de Gascogne. Les villes, le littoral et souvent même les campagnes par le phénomène de la périurbanisation. Nous mourrons de notre attractivité en fait, quand d’autres régions meurent de leur manque d’attractivité (vieillissement de la population, solde migratoire etc...).
    Il sera de plus en plus difficile de solliciter un sentiment gascon, lequel était déjà bien faible chez les autochtones d’avant l’arrivée massive des allochtones.
    Nous devons en prendre acte et élaborer les stratégies nécessaires pour assurer la survie de ce qui peut être sauvé. En espérant que quelqu’un utilisera ce travail un jour. Mais quand ?
    Allons-nous assister, de notre vivant, à la fin de la Gascogne, qui ne survit plus aujourd’hui que de manière extrêmement ténue ?
    En France, seules les régions ayant une identité forte et affirmée survivront en tant qu’entités humaines, historiques et linguistiques, malgré les découpages technocratiques aberrants qu’on nous impose d’en haut. Selon toute vraisemblance, nous ne faisons pas partie de ces régions à forte personnalité.
    Bordeaux, principalement, comme elle l’a toujours été depuis le XVIIIème siècle au moins, est un formidable cheval de Troie qui participe énormément à la perte de l’identité gasconne. La métropole, puisque c’est le terme à la mode, vit désormais sa vie propre de cité cosmopolite et presque totalement détachée des réalités culturelles de son arrière pays. Ce n’est pas nouveau mais à ce point, c’est assez inédit.

  • Fait pour Libourne :

    Locaux oc : Armandary, Arnouilh (24), Bouchon, Bouquey, Bourges Saint-Genis, Cassignard, Couleau, Dausseins, Deleigne, Desvier, Dumigron, Dusserey, Ferrachat, Fontemoing, Furt, Garitey, Gorry, Grenoilleau (orig. p-s), Lévêquot, prob.Nougey, Ortelary, Patissou (24), Peidenis, Pélissey, Perroneau (orig p-s), Peyraut, Ratouin, Sambarrey, Sautogne, Sebenne, Sirey, Soulacrou, Tréville
    Locaux gabay : Boispertuis, Bossuet, Chadefaud, Dutour, Ellie, Fellonneau, Ganipeau, Gariteau, Gombaud, Lagasseau, Poivert, Rulleau, Sauvaitre,Teurlay
    Périgourdins : Albucher, Beaudry, Blois, Boussenot, Boutineaud (poitevin-saintongeais ?), Caviolle, Chapuzet, Chaussade, Cleyrat, Combellas, Delord, Desmoulin, Desplat, Dieuaide, Dubut, Dumonteil, Durand-Desgranges, Feydi, Giraudel, prob. de Jaurias, Javerzac, Jeammet, Lachartre, Lafaysse, Lannet, Lavignac, Martrenchard, Moulinier, Nadal, Niaussat, Pasquet, Patissou, Pauillac, Pichardie, Ranouilh, Rapnouilh, Ribeyrol, Saint-Amand, Segonzac, Taulou, Villechanoux
    Limousins : Besse, Bonneval, Bordas, Bouillac, Brandibas, Brégeat, Brouillaud, Chassagne, Chaussade, Courty, Escaravage, Faurie, Gabaud, Genestine, Lapeyrie, Lavergne, Peyrel, Redon, Rougerie, Soustrat, Vacherie, prob. de Vauchaussade de Chaumont, Villatte, Virolle
    Gascons nord : Barbère, Benquet, Bourrousse, Brussac, Castaing, Caussarieu, Debets, Desmarty, Destouesse, Duboua, Dubuch, Ducasse, Dupeyron, Dupin,Fumadelles, Lafon, Lagrave, Lalande, Lamothe, Laville, Lespine, Marquette, Maubaret, Mesplède, Mora, Saura, Seurin, Teynié, Vignolles
    Gascons sud : Biraben, Bloy, Campistrous, Cassagne, Cassiède, Cazaux, Couget, Darozes, Dufau, Dumail, Gachie, Jauffreau de Lagerie, Laborde, Lafitte, Lafourcade, Lagayette, Lajus, Lamarque, Latrille, Lavardac, Lavigne, Lesca, Linxe, Loraye, Loustaunau, Mirande, Noilhan, Pucheu-Casadeban, Sanz
    Guyennais : Anglas, Baillès, Barthe, Bousquet, Burgès, Calmon, Chopis, Corbière, Courrège, Delpech, Dournès, Fourès, Gaury, Gil, Giret, Housty, Laborie, Lacombe, Lapoujade, Marceron, Marty, Mauriès, Pimouguet, Tancogne
    Poitevins-saintongeais : Audoin, Bardeau, Barreau, Batard, Baudrit, Beausoleil, Beillard, Béjard, Boineau, Bonneau, Brisson, Buroleau (devenu dominant en Gironde), Cadeau, Caillaud, Chadefaud, Chauvet, Epron, Favereau (devenu dominant en Gironde), Fort, Fourcaud, Frappier, Gendron, Grateau, Guignard, Guillon, Joussaume, Jussiaume, Marche, Masse, Mie, Musset, Pascaud, Piet, Rat, Rémaud, Rembert, Rochereau, Rocheteau, Rougier, Rullier, Sableau, Sorton, Viaud
    Autres régions de France : d’Amade, Amiot, Appert, Barge, Béguin, Bocquet, Bordachar, Bouladou, Brillet, Brugère, Brulle, Caraes, Carle, Caron, Champly, Chazeau, Chollet, Cimetière, Clergue, Cointement, Cordelier, Corre, Coulon, Daguet, Danic, Danjou, Declémy, Dehaut, Delisle, Delmet, Dessessard, Deveaux, Diaquin, Diocourt, Duchatelle, Ducloux, Ducros, Dulac, Dupuid, Faruel, Fertin, Fèvre, Fleury, Floret, Foureur, Franche, Frey, Galon, Gibert, Gimel, Girier, Goubet, Goubier, Grand, Grangier, Hardy, Inchauspe, Jaubert, Josselin, Jullion, Larue, Le Barazer, Le Bègue, Le Berche, Legendre, Leufeuntun (= Le Feunteun prob.), Mafayoux, Marconnet, Marquay, Méot, Moine, Monod, Morel, Mouillaud, Mouille, Pacaud, Pauly, Pauvert, Pillot, Pointet, Pougat, Poujol, Prévost, Prunet, Puget, Queille, Renard, René, Robat, Roland, Saillard, Sénéchal, Serre, Sicot, Soulier, Stève, Talandier, Telliet, Tempier, Tissot, Vacher, Vaissier, Watier, Yon
    Répandus France : Adam, Albert, André, Armand, Arnaud, Bardin, Bazin, Bellot, Bernard, Bertin, Bertrand, Blanchet, Bonnet, Boucher, Boyer, Brunet, Chaperon, Clément, Constantin, David, Deschamps, Dubois, Dumas, Durand, Faure, François, Gauthier, Gay, Giraud, Grenier, Lamarche, Lambert, Lamy, Martin, Mathieu, Médard, Meunier, Michel, Olivier, Périer, Petit, Rivière, Robert, Robin, Rocher, Rousseau, Roy, Royer, Sarrazin, Seguin
    Etrangers : Agullo, Arreitter, Faener, Horn, Marisco, Molina, Nuytens, Odero, Rodrigues, Sansalvador, Signorello, Tolentino
    Indéterminés : Bégniet, Champes, Chauban, Clérat, Cognera, Colombes, Coullaud, Dies, Grimard, Guilberte, Lahorgue-Poulot, Lambertrie, Larquet, Lasforgue, Latreille, Lesne de Molaing, Ligoua, Lougau, Miot, Moulevier, Moulinet, Ourcade, Paipere, de Peyran, Premier, Teyssous, Tourneport

    Comme vous voyez, il y a vraiment de tout !

    Remarque : dans les noms venant d’autres régions, on retrouve souvent des noms du Nord. Amusant !


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document