Notre région, c’est la Gascogne !


Albret néracais

Gascogne médiane

Landes de Gascogne

Sos

Ce qui reste de Porteteny

Ce qui reste de Porteteny / Çò qui demora de Portatení / Çò qui démouro de Portoténí

En "normalizat" :

Çò qui demora de Portatení

pòrtatení / portetény

Les lieux "Porteteni" ou "Portetény" sont nombreux en Gascogne.
"Pòrta-te’n i" est très proche du français qui le traduit : "Porte-t’en y", c’est-à-dire (en interprétant librement) "Apporte ce qu’il faut là où tu vas".

"Pòrta-te’n i" est parfois complété par "se’n vòs" (si tu en veux).

On comprend la morale sous-jacente. C’est celle de l’auberge espagnole où chacun trouve ce qu’il apporte, et en prenant un peu de hauteur, on peut traduire par "aide-toi, le ciel t’aidera".

Gasconha.com propose d’utiliser le mot pòrtatení (à écrire "porteténi" dans un contexte français) pour désigner les repas conviviaux (parfois des pique-nique) où chacun apporte ce qu’il veut faire partager aux autres.
C’est ce que le sympathique Club informatique de Pujols-sur-Ciron appelle "l’autopot".

A Gueyze, vers la forêt de Lubet.

Déjà marqué comme ruine dans une carte de l’IGN datant des environs de 1980...

L’IGN écrit "Porteteny", Cassini "Portetyni" et la carte d’état major de Géoportail, comme parfois le cadastre napoléonien, "Portoly" !
"Portoly" (pòrto li/pòrta li) voudrait dire "Porte lui" en gascon local ; ce n’est donc pas une erreur mais un sens légèrement différent de "porto te’n i".

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document