Rivière basse et Pardiac Gascogne médiane

Castelnau-Rivière-Basse


 
en graphie alibertine :

(lo) Castetnau
Prononcer "(lou) Castetnàw". Nous suivons la proposition de Michel (...)

castèth / château

casteran (prononcer "castéra") : châtelain
casteret : petit château
casterar (prononcer entre "castérang" et "castéra") : château ou place-forte

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

Arribèra Baisha
Prononcer "Arribèro-Baisho".

arriba / rive

Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée

baish / bas

Prononcer "bach".
baisha (prononcer entre "bache" et "bacho") : "basse" (si adjectif) et "bas-fond" ou "fond de vallée" [La Lomagne n°1] si c’est un nom commun féminin.
baishon (prononcer "bachou(ng)") :
bachoù sf. Bas-fond ; déclivité. V. bache. Palay
Multidiccionari francés-occitan


 

Articles


 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Castelnau-Rivière-Basse :


 

 

 

Grans de sau

  • Je ne pense pas que le nom gascon de Castelnau Rivière Basse soit celui que vous citez.
    Je me fonde sur l’usage local qui veut que l’on parle de Castelnau ou Castetnau sans autre précision.
    Dans les Coutumes de Castelnau confirmées en 1309 et publiées par Malartic en 1888 (gallica.bnf.fr)les termes employées sont Castelnau ou Castetnau de Ribera, det ribera ou Castetnau d’Aribera parfois orthographiée en Arribera.
    Le pays de Rivière Basse est constamment nommé "senhoria d’Aribera ou d’Arribera"

    Je constate que la mention Baishe ne figure JAMAIS dans ce document.
    On retrouve cette dénomination dans Caussade-Rivière ou Ladevèze-Rivière.

  • "Riparia Inferior" :
    www.google.fr

    Mais il est possible que le pays d’Arribère soit devenu celui d’Arribère Bache quand l’Armagnac a annexé cette partie de la Bigorre, basse par rapport à l’arribère haute restée en Bigorre.

  • Ce texte des coutumes de "Castetnau" me parait remarquablement gascon, même si d’une ligne à l’autre on passe d’une forme gasconne à une forme languedocienne (Castetnau/Castelnau, Aribera/Ribera).
    Il me semble en particulier que le "que" énonciatif gascon y affleure très souvent (mais il faut faire très attention de ne pas le confondre avec le "que" conjonction de subordination ("for e costuma es, que").
    Ci-dessous un exemple (page 11).
    La traduction française me parait correcte, elle rend bien le "que" conjonction de subordination mais supprime le "que" énonciatif.

    [Extrait pages 11-12 je mets en gras les "que" que je crois énonciatifs, comme le "quels" qui agglomère au "que énonciatif" un pronom personnel, à la gasconne]

    XI. Item, for es, que quan lo senhor mayor biera al Castet, la justicia de la vila lo deu hostalar, e cascun que deben arecebe en son hostau dues bestias paisemment.

    XII. Item, for e costuma es, que los jurats e la justicia que deben cambiar totz ans, e lo senhor quels deu far jurar ; els juratz bielhs, que deben elegir los juratz nabetz e la justicia.

    Traduction française au bas du texte gascon :

    XI. Item, le for est que lorsque le haut seigneur viendra au Château, la justice de la ville doit le recevoir et chacun loger deux bêtes honnêtement en sa maison.

    XII. Item, il est de for et de coutume que les jurats et la justice soient changés tous les ans, et le seigneur doit les faire jurer ; les jurats sortants doivent élire les nouveaux
    jurats et la justice.

  • Ribera reste une forme gasconne qui élude le ar- prosthétique, en languedocien, on aurait Ribiera/Riviera.

    Réponse de Gasconha.com :
    Plan vist, plan dit, Vincent !

  • A la page 18, il me semble avoir trouvé un "h" gascon. Ailleurs, il est noté "f", mais mon hypothèse est depuis longtemps qu’on notait "f" le son "h".
    "que deu he lo pées xv. dias que no lac deu expleytar ;
    traduit par :
    "qu’il doit établir le poids quinze jours avant de lui délivrer la marchandise"

  • Bonjour ...

    Je suis à la recherche de la CHARTE GASCONNE de 1304 traduite

    Merci de vos conseils ...

    Bien cordialement

    Nathalie PHILIPPE

  • Merci infiniment pour ce lien qui complète mais recherches mais il ne s’agit pas de la charte de 1304 que je vous envoie
    Très belle soirée
    Nathalie PHILIPPE


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document