Notre région, c’est la Gascogne !

Queyran

Landes de Gascogne

Houeillès

Houeillès

Houeillès

47420 - lat. 44.20000076293945 / long. 0.03333299979567528
 

[Photo de Vincent.P]

BBF propose la graphie alibertine Hoalhés, sur la base d’attestations médiévales.

Fin 2008, début 2009, le conseil municipal de cette commune des landes de Gascogne dites "lot-et-garonnaises" est agité par la fronde de la majorité des conseillers contre le maire élu en 2008.
Entre autres, le maire dit qu’on lui reproche de "ne pas avoir le passeport gascon".
On peut donc supposer qu’il est venu d’ailleurs, et que ses opposants le lui font sentir. En tout cas, le maire le sent ainsi.
Je n’aime pas qu’on lie la Gascogne avec une hostilité aux nouveaux venus, mais ça m’a quand même fait plaisir de savoir qu’à Houeillès, la Gascogne entre dans le débat politique !-)


Punts vesins :
(distance ≤ 16km)

  • Sauméjan / Saut Mejan
    Sauméjan / Saut Mejan
    Selon B.Boyrie-Fénié, c’est un bois au milieu.

  • Pompogne
    Pompogne

  • Allons
    [Vincent.P]

  • Pindères
    Pindères
    Wikipédia : « Le nom de la commune vient du (...)

  • Grans de sau

    • "Compte de 1326 : Capella de foalhes « Houeillès autrefois Houillès ou Fouillès, du mot roman Heuilles ou Feuilles, par allusion aux forêts qui recouvrent une partie de ce pays. » (Samazeuilh, Dictionnaire, p. 185.). Cartulaire d’Agen (XIIIe siècle : Bulle A. D. de Juntans. Bulle Parrochia Sancti Martini de Geltano."

      [www.premiumwanadoo.com/genealogie-chgh47/Eglises/Eglises/Eglises_Houeilles]

    • Dans le "Bulletin Paroissial des Pignadas du Néracais et du Gabardan"* (qui n’est cependant pas tout à fait la Bible !), je lis ceci :
      "en ces temps là [1309, 1326], où on écrivait "Foalhes" (lire : Fouaillés) qui devint "Houillés" par la suite, et enfin "Houeillés"... Mais les anciens du pays n’ont pas cessé de prononcer, dans leur dialecte, "Houaillés", - le F roman est devenu H aspiré, en gascon -.
      La racine de ce nom est "foalh" (=foualh) qui signifie "branche verte de pin (dont on se sert pour combattre le feu dans les bois)"

      Mon gran de sau dans le gran de sau : "qui devint "Houillés" par la suite" peut laisser croire que la transformation du "F" en "H" s’est effectuée après 1326.
      Je pense au contraire que même quand on écrivait "F", on prononçait "H", le proto-gascon n’ayant probablement pas connu le son "F".
      Genre de questions de "timing" qui concernent aussi le "que" énonciatif, et ne sont pas innocentes dans le débat occitan/gascon : certains occitanistes voient le gascon dériver d’un hypothétique occitan commun à une époque (fin du Moyen âge) où la Gascogne, déjà depuis longtemps en déshérence politique, pouvait pourtant difficilement développer de telles originalités lingüistiques...

      *de novembre 1946


    Un gran de sau ?

    modération a priori

    Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document