Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Bazadais

Saint-Pierre-d'Aurillac / Sent Peÿ d'Aurelhac / Sent Pèir d'Aurelhac

Saint-Pierre-d'Aurillac

Saint-Pierre-d’Aurillac / Sent Peÿ d’Aurelhac / Sent Pèir d’Aurelhac

En "normalizat" :

Sempèir + Sent Pèir
Probablement une concaténation de Sent Pèir. Donc "Sempey" est la version (...)

Pèir Pèira / Peÿ / Pierre

Prenom Pèir/Peÿ

Pèir Berland defenot la libertat de Bordèu !

Dérivés :

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyre Peyroton Peychot

Futurs parents amoureux de Bordeaux et de sa région, vous souhaitez que votre fils s’attache lui aussi à ce pays et défende ses couleurs...
Appelez-le Pey ou Pèir* !
C’est "Pierre" en gascon de la région de Bordeaux.
C’est le prénom de Pey Berland, homme d’Etat, homme du peuple, homme de coeur et homme de religion, qui a défendu la liberté de Bordeaux contre le roi de France.

*"Pèir" est la graphie occitane normalisée de "Pey".
Il s’agit d’un seul et unique prénom qui se prononce " Pèÿ ".

La forme "Pey" est plus connue, et attestée officiellement. Vous n’aurez aucune difficulté à la faire enregistrer par l’Etat Civil : sinon, il devrait suffire d’invoquer Pey Berland et les multiples "Saint Pey" de la région...

La forme graphique Pèir, plus moderne et audacieuse, est moins évidente à prononcer pour la majorité des gens.
Il vous faudra donc faire, si vous la choisissez, l’effort pédagogique pour qu’ils ne prononcent pas "Pèrr"...

Pèir est la version nord-gasconne (en gros, département de la Gironde nord du département des Landes) de "Pèr" (ne pas prononcer le "r") qu’on trouve dans le reste de la Gascogne (voir les multiples "Saint Pé...").

A noter pour finir : le gascon permet une forme féminine différente du masculin, "Pèira", à prononcer entre "Pèïre" et "Pèïro". Profitons-en ?-)

Aurelhac
Prononcer "Aoureilhac".

33490 - lat. 44.56669998168945 / long. -0.18333299458026886
 

Punts vesins :
(distance ≤ 16km)

  • Saint-Martin-de-Sescas
    Selon BBF, l’origine de "Sescas" ne serait pas (...)

  • Saint-Loubert

  • Saint-Pardon-de-Conques
    Saint-Pardon-de-Conques

  • Bieujac

  • Grans de sau

    • Je divague peut-être mais la dernière fois que je me suis perdu dans l’Entre-Deux-Mers, il ne me semble pas avoir aperçu ce panneau sur la nationale (prise dans les deux sens).

      Réponse de Gasconha.com :
      Il y est, mais d’un modèle plus petit que le panneau officiel, et à l’une des deux entrées, il est partiellement cassé.
      Tout ceci est bien fragile...


    • Pourquoi les armes sculptées sur le monument aux morts de St Pierre d’Aurillac sont-elles les mêmes que celles d’Aurillac 15 ?

    • La seule attestation ancienne - tirée du Cartulaire de La Réole - que relève BBF est bizarrement "Sancti Petri de Sancto-Aurelard", ce qui ne correspond pas du tout à ce que l’on attend d’une version latine de ce qui serait Aureliaco (de Aureliacum). Mauvaise lecture ?

      Pour le reste, on ne peut qu’imaginer qu’à une époque moderne antérieure au monument aux morts, il y a eu transfert du blason de la ville auvergnate, peut-être du fait d’un érudit local, à moins que des circonstances historiques identiques aient abouti à des blasons semblables, à savoir des coquilles pour le chemin de Saint-Jacques et une quelconque allusion au Roi de France via les lys.
      Le livre des blasons des communes de Gironde ne donne pas d’armoiries pour le village.

      www.paperblog.fr/2678254/les-blasons-de-l-auvergne

    • Quant au panneau, il faudra que je m’en assure, mais je crois qu’il a maintenant disparu des deux côtés, sur la route principale.
      Il serait temps de tirer un bilan de cette expérience...
      N’aurait-il pas été plus habile d’écrire "PEY", voire "PEŸ" au lieu lieu de "PEIR" ? J’avais posé la question dès le début...

    • J’avais proposé il y a bientôt 4 ans (que ça passe ...) une forme standardisée de panneaux, inspirée de l’expérience de Lèguevin (au passage, la forme du panneau était fausse car n final est prononcé vélaire ou dental à Léguevin : Legobi est une forme languedocienne).
      La forme est à débattre mais je reste attaché à la double indication.
      Panneau proposé pour Langon

      Je pense qu’il peut s’agir du rôle des associations régionalistes de préparer des dossiers relatifs à ces questions à destination des maires.
      On attend trop des collectivités publiques, à un moment donné il faut une initiative privée.
      Mais il est vrai aussi que si le maire se désintéresse de ces questions ... Alors on en revient à un débat précédent, à savoir ce qu’il faut faire en amont, favoriser un bruit de fond gascon.
      Cela ne se décrète pas.

      Je crois aussi importante la question des blasons.
      Via les blasons, notamment modernes, on constate l’image que veut donner d’elle une commune.
      C’est souvent déplorable, quand il ne s’agit pas d’un affreux logo.
      Le blason a une place de choix sur les frontons par exemple. Il faudrait également retrouver les blasons des anciennes provinces.
      Saint-Pé sur la carte de Del’Isle est en Bénauge.

      Notez que le déterminant "d’Aurillac" n’apparait pas. La raison ? Wiki la donne. Un ancien prieuré bénédictin qui aurait dépendu de l’abbaye d’Aurillac en Auvergne. D’où transfert d’armoiries. Il n’en reste pas moins que l’attestation du cartulaire de La Réole reste énigmatique.

      fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Pierre-d%27Aurillac


    Un gran de sau ?

    modération a priori

    Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document