Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Graves & Cernès

Landes de Gascogne

Landiras

Landiras

Landiras

En "normalizat" :

Landiran
L’Andiran ? Andiran

33720 - lat. 44.56669998168945 / long. -0.41666701436042786
 
GIF - 6.1 ko
Blason de Landiras

La graphie "Landirans", trouvée dans des textes du Moyen âge, et qui, dans la prononciation gasconne, est proche de "Landiras", suggère le rapprochement avec les lieux "Landiran", voire "Andiran".
Autre hypothèse :
un rapport avec le "Lander" de Landerron, Landerrouet, Landerrouat...
Autre hypothèse :
"Illats :
L’origne ancienne est attestée à Illats par les vestiges gallo-romains trouvés à proximité de l’église et, plus encore, par l’existence de l’allée couverte des Hountètes dont le mobilier chasséen date d’environ 5000 ans.
Le nom du village vient de la divinité indo-européenne Ilixo, Luxsa en celte, qui protège les sources.
Cette divinité a laissé son nom à de nombreuses rivières comme l’Ille bretonne, l’Ill alsacien ou l’Euille et l’Euillot plus près de nous.
Elle est aussi à l’origine du gascon chon (prononcer choun) qui désigne de nombreuses sources à Luchon, Arcachon … ou aux Chons, à Bommes près du Ciron.
La source placée sous l’invocation d’Ilixo peut être celle qui alimente le lavoir ou celles des Hountètes puisque c’est une divinité préceltique.

Landiras tire son nom de lan (lande) d’Illats, le r et le l pouvant se substituer l’un à l’autre comme c’est le cas à Virelade issu de villa lata."
[Jean-Pierre Rajchenbach, docteur en Géographie et Cartographie Historiques - tiré des "Nouvelles du Ciron N° 231]
Gentilé des habitants de Landiras : Landiranais, Landiranaises (ce qui confirme "Landirans" - quoiqu’avec les gentilés, il faut se méfier...)

[Mise à jour 2018 :
Compte tenu des grans de sau reçus, et de l’attestation Landiran dans un texte ancien comme celui-ci ("la seigneurie d’Ilas, qui estoit des dependances de la terre de Landiran"), c’est Landiran(s) qui serait le nom d’origine, la terminaison as étant peut-être venu tardivement par analogie avec des noms de localités voisines. Le ans final qu’on trouve dans certaines attestations anciennes pose quand même question.

Les trois explications proposées par le site communal de Landiras (ex : Lande - Iras, Au ras de la lande) paraissent fausses. La présence du mot lande dans le nom Landiras est même loin d’être assurée. Il y a des lieux Landiran qui ne sont pas du tout landais, par exemple à Thouars sur Garonne (Cassini) ou 32380 L’Isle-Bouzon. Et les explications utilisant un as final n’ont pas lieu d’être dès lors que le nom d’origine est Landiran.
Tederic M.]


Punts vesins :
(distance ≤ 16km)

  • Budos

  • Pujols-sur-Ciron
    Pujols-sur-Ciron
    Pour sa fête de la Saint-Pey (début août) et (...)

  • Illats

  • Bommes
    Bommes
    [Vincent.P] "Bomas" o "Bòmas" ? Pour les (...)

  • Grans de sau

    • J’ignore le pourquoi mais "Landiras" est une formulation exclusivement française.
      Au moyen âge on ne trouve que "Landirans" et en gascon récent je n’ai jamais entendu que "Landiran" sans s audible.
      Le nom de la gentillée en découle logiquement.

    • Pour ma part, j’écarte complètement la deuxième hypothèse de M Rajchenbach.
      Je n’ai pas la place d’exposer tous les arguments en faveur de mes hypothèses.
      Dans celle que je privilègie, Landirans signifierait "Terre des Francs (peuple) ou des francs (libres).

    • Je maintiens mon hypothèse même si le chauvinisme peut en souffrir.

    • Nous sommes d’accord sur land= territoire mais, en effet, aucun t n’apparaît et donc "irans" est peut-être de même origine que "eyrans" donc dérivé de l’hydronyme "eyre".


    Un gran de sau ?

    modération a priori

    Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document