Las invencions, end’eths, n’an pas grana importéncia

"Las inbentious en dets n’an pas granno importenço" dans le texte de Louis Gelle.
Mauvaise coupure sur "end’eths" (pour eux).

Louis Gelle, "L'expositioun dé Mézin", lu par Tederic M.
Partager