JPEG - 83.1 ko
Cieutat - Pancarte militante en gascon
Il semble qu’il existe dans les environs un projet de décharge, auquel s’opposent les habitants d’Orignac, Cieutat, ...
Le gascon semble servir de langue d’opposition, même si je suis dubitatif sur la formule employée : je crois bien que -a final se conserve dans cette région, mais alors pour quelle raison "nostes" ?
Ne dit-on pas "noustas" (avec fermeture sud-gasconne après nasale) ?
Et d’ailleurs, plutôt "las noustas" ...
Et drôle d’expression "nos côtes" ... Plutôt "coustalats".
Sur les autres pancartes, on sent la dégasconnisation : sur chaque maison militante, on lisait "Chez Pascal", "Chez Pierre", ... "on s’oppose au projet". Et non plus "Chez Laborde" ou "Chez Lacaze".
On se croirait en pays d’oïl du coup.
Sans oublier parallèlement un autre phénomène, à savoir que la provençalite gagne désormais la région de Bagnères d’année en année.
Terrifiant, en plein de vieux villages, des mas provençaux ...
Cela me donne presque envie d’être pour la décharge, c’est au moins un endroit où on ne fera pas un lotissement.
Vincent.P
Partager