- Tederic Merger

en graphie alibertine :
Bassivèr

bassiu / infécond, stérile

Féminin : bassiva (prononcer "bassiwe, bassibe, bassiwo, bassibo...").

"Les lieux-dits Bassibé [...] : le berger qui garde les jeunes antenais (brebis de 10 à 18 mois), bassius ou bassivas en gascon" [Toponymie gasconne, de Bénédicte et Jean-Jacques Fénié]

On trouve aussi cette explication : bassiu : infécond, stérile [Palay]

La racine latine est-elle "vacivus" (privé de, vacant, inoccupé...) ? Cela semble possible ; dans ce cas, pourquoi pas une graphie "vaciu" ?

Dérivés : bassivèr, bassivèir (nord-gascon), qu’on trouve en toponymie gasconne.

Bassivèir
Forme nord-gasconne de Bassivèr.



 
Amics Webmèstes, insérez Bassivèr dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document