- Vincent P.

Médoc

Bégadan

Le Reyssinet

en graphie alibertine :

Lo Hreissinet
Variante médoquine de Hreishet.

hrèisho / frêne

Prononcer "rèchou" en mettant l’accent tonique sur "rè".
Le "h" qui figure devant le "r" ne s’entend plus, et est la trace du "f" latin transformé par le gascon.
Dans la toponymie, on retrouve parfois le "f" d’origine : "fréchou".

variante :
hrèishe
herèisho dans le sud-est gascon
dérivé :
hreishèda (prononcer entre "réchède" et "réchèdo") : bois planté de frênes

"frêne commun : Sur sols assez riches et alimentée en eau.
Bel arbre très droit, présent en bordure des cours d’eaux. Peut atteindre 30 m. Fruits : les samares.
frêne oxophylle : Plus petit que le frêne commun, il peut s’implanter sur des sols plus secs. Bourgeons marrons (noirs chez le frêne commun)."
[Gilles Granereau]

Le mot reissinet montre que le gascon du Médoc a connu la transformation très gasconne fr- > hr-, du latin fraxinetum.

[FANTOIR : Le Reysinet]


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document