Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Bordeaux / Bordèu

Entre-deux-Mers

Bordeaux

Le Heu

En "normalizat" :

Lo Heu ?

fius, hius ? / fief

Le mot apparait dans des textes médiévaux en Gascogne :
« a cuy aura a demandar sa renda del fiu ? » [Archives historiques du département de la Gironde, Volume 15 - Google Livres]
« los franx fius, nobeus acquis » [Comptes consulaires de la ville de Riscle de 1441-1507 - Google Livres]
« lo fiuater pod se clamar del senhor del fius » [Ministère de l’Intérieur. Musée des Archives Départementales... - Google Livres] ; on voit ici que le mot a peut-être un s au singulier, ce qui donnerait hius.
« Si lo fivater negava al senhor son fius » [Lexique roman - Google Livres]

Le mot était-il prononcé hiu (hiw), même s’il vient du germain et non du latin ? Les dictionnaires gascons écrivent fiu.
C’est dans la toponymie qu’on pourrait trouver les traces d’une prononciation h. Par exemple Heux ?
L’église de Heux

On a "Les Affieux" à Préchac.
Un nom de famille comme Duhiou semble l’attester. Allez, je propose la forme hiu, contre toutes les autorités !

« fieffer // vx vt. affiéver (donner en fief une terre) afiusar ; afievar. » [Per Noste]
Multidiccionari francés-occitan

A Caudéran :
Cassini : Le Heu
Etat Major 19e siècle : Lehu
IGN : Les Tridons

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • Oui, c’est évident qu’on prononçait le h, compte tenu des nombreux lieux-dits le Heou, le Hiou, et divers dérivés que j’ai relevés mais n’ai pas sous la main (de mémoire : l’Ahiouat, des formes en -heous- ou -hious-...). Si on ne lit que des mots avec -f-, c’est que c’est un mot de gascon médiéval et à l’époque on utilisait le -f-, n’est-ce pas. D’ailleurs il me semble avoir lu que -ff- servait à noter -h-.

    (Tout à coup en écrivant, j’ai un déclic : le patronyme PHOEBADE s’explique !!!! (a)hevada = (terre) affiévée , avec attraction de ’’Phoebus’’ !

  • L’IGN donne bien des lieux "Ahiouat" (Ahivat), par exemple "la hiouat, 65300 Uglas" avec sans doute une mauvaise coupure, ou "ahiouat, 31210 Franquevielle" (ils pourraient au moins mettre des majuscules pour des noms propres, à l’IGN !).
    Le FANTOIR en donne encore plus.
    Mais pas de version féminine "Hiouade"...
    C’est imaginable : j’ai bien trouvé "Dade" qui me semble correspondre à une parcelle donnée.
    Ah si : 40177 Maylis LAHIBADE (FANTOIR)
    Et tant que j’y suis :
    40120 Hastingues CHE DE LAFIBAT
    64291 Labastide-Villefranche LAFIBAT LASTAILLADES
    31261 Lafitte-Vigordane LA FIBAT (c’est une plaie, ces mauvaises coupures !)

    Pour Phoebade, l’explication hivada ou hevada est séduisante mais mériterait d’être confirmée. Geneanet donne sa plus ancienne attestation à Poitiers et apparemment pour une enfant naturelle ; ce pourrait être alors un nom mythologique qui aurait été donné à un enfant sans nom...

    PS : je pense basculer ces grans de sau sur le mot fius, hius, alors qu’ils sont sur le lòc "Le Heu".

  • Le Hiou (Illats 33)
    Le Hiou (Podensac 33)
    Le Hiou (Larée 32)
    Le Hiou (Sabres 40)
    Hiou (St Paul en Born 40)
    Hiou (Villelongue 65)
    Héou Gassou (Buros 64)
    Héou (Ht Mauco 40)
    Le Héou (Martillac 33)
    Le Héou (Ste Eulalie 33)
    Les Affious (Paulhac 31)
    Les Affious (Vacquiers 31)
    Afious de Ducos (Ondes 31)
    Clos Ahiouat (Beyrède-J. 65)
    Ahiouat (Franquevielle 31)
    Ahiouat (Les Tourreilles 31)
    Afiosat ( Moncayolle 64)
    Les Afiouats (Losse 40)
    Les Affiouses (Ste Foy de P. 31)
    Les Affieuses (Pouy de Touges 31)
    Fieuzayre (Lathas 32)

    Et peut-être :

    Hiourère (Cudos 33)
    Hiouères (Pondaurat 33)
    Héouré (nombreux lieux (31, 32...))

    (Ca a peut-être déjà été mis quelque part sur Gasconha.com mais je suis retombé sur ce relevé que j’avais fait, alors hop pour faire un peu de tri dans mon ordi…)


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document