Gabardan Marsan Landes de Gascogne

Baudignan

- Tederic Merger


 

Le lotissement du Bégué / Lo lotiment deu Veguèr / Lou loutimén dou Béguè

en graphie alibertine :

(lo) Veguèr
Prononcer "(lou) Béguè". Viguier. Féminin : (la) Véguèra (prononcer "béguèro", (...)

veguèr, veguèir / coq, viguier

Prononcer "béguè", "béguèÿ".
Vient semble-t-il du mot latin "vicarius".
"veguèir" correspond aussi au français "viguier" (sorte de juge ou prévôt royal).
dérivés :
vegueria (prononcer "béguérïe") : juridiction du viguier.
vegueiriu (prononcer "béguérïou") : autrefois, redevance équivalant au "fouage" (impôt sur une maison ou un feu). [A. Champ]
vegòt : petit coq (à confirmer que c’est bien un dérivé de "veguèir").
Au sud et au centre de la Gascogne, le mot prend la forme "veguèr" (prononcer "béguè").

variante : viguèr (prononcer "biguèr)


Vincent s’inquiétait en 2010 de ce lotissement.
La première maison construite s’inspire du style local (voir La Gavardan).
Lavardan - La Gavardan

On peut donc espérer éviter le bric-à-brac hors-sol de la plupart des lotissements actuels.

JPEG - 291.5 ko
Panneau du lotissement du Bégué ("de Bourrachat")

Je comprends que l’idée du lotissement est de créer comme un bourg là où il n’y a que l’église, la mairie et deux ou trois maisons.
Mais quel peut être le fondement économique et social d’une telle "urbanisation"* dans une commune qui n’avait en 2012 que 44 habitants (en habitat très dispersé) ? Il s’agit, je suppose, d’attirer des habitants qui travailleront ailleurs... où ?

* Je n’ai pas évalué le nombre de lots : 5, 10 ? Même 5 lots, ça fait vite une vingtaine d’habitants, donc 50% de la population de la commune !