Notre région, c’est la Gascogne !


Noms de maisons anciennes d’Urcuit

P. Dibon

vendredi 23 mars 2012

Adishatz a tots !

J’effectue en ce moment un recensement des maisons anciennes d’Urcuit et je bute sur l’origine de certains domonymes. A votre écoute !


- Barbategui, Barbateguy : seul est reconnaissable le basque "tegi", "demeure"


- Errimateguy : le même élément se retrouve ici


- Le(a)teguy : "tegi" = "demeure"


- Louhateguy : même élément. le premier terme est peut-être une altération de "lohi(a)", "limon" en basque ?


- Mariondeguy : "demeure de Marion" ?


- Mochateguy : "mosu" = "baiser", "Monsieur", "moxo" = "bélier"... Que choisir ?


- O(t)xondol : "cabane près des loups" (otso + ondo + ola) ?


- Pasco, Pascoenia : je ne sais pas si c’est une forme basque du prénom Pascal ?


- Pascoto, Pascotoenia : idem, avec le diminutif -to


- Placeau : un des quelques noms gascons du village, mais quelle en est la signification ? "plaça" = "place"



Grans de sau

  • Tous ces noms en (t)egi "demeure" demandent à identifier l’anthroponyme qui sert de base.

    Barbatéguy : la demeure de "Barbat" (probable sobriquet sur "barbe" avec suffixe augmentatif -at, très fréquent en pays roman)

    Errimatéguy : je ne sais pas, je ne m’y connais pas en onomastique basque ancienne, peut-être une variante de Ramon (avec er- prosthétique basque) ?

    Leatéguy : trop court pour identifier quoi que ce soit.

    Louhatéguy : en fait, il semble qu’il y ait une tendance, c’est que "tegi" est précédé de la voyelle a, alors que tout semble indiquer que la base est "lohi" ... Barbategi pourrait donc être plutôt la demeure d’un Barbé (patronyme gascon).

    Mariondéguy : la demeure de Marion, qui est un garçon au passage.

    Mochatéguy : "motxo" pour bélier peut correspondre comme sobriquet également

    Pour le reste, il semble bien que Pasco est une forme basque de Pascal, donc Pascoenia "chez Pascal", Pascotoenia "chez petit Pascal".

    Quant à Placeau, c’est le Placeou moderne des cartes IGN, un dérivé masculinisé de "plaça" (au sens transparent), avec l’ambigüité sur le suffixe -èu en gascon, qui admet de nombreuses théories que traitent Berganton dans "Le dérivé du nom individuel au Moyen-Âge en Béarn et en Bigorre".

  • Il s’agit en fait du nom Le(g)ateguy, avec un "g".

  • Pour Mariondeugy, Marion est un prénom gascon ?

  • Les Basques portaient des prénoms romans (gascons) donc cela ne signifie rien sur l’origine ethnique du premier habitant, ou en tout cas de celui qui a laissé son prénom à la demeure.
    Mais oui, Marion est un prénom masculin gascon.

  • Pour la maison dénommée PERES, difficile de savoir s’il s’agit du nom hispanique ou d’un toponyme gascon...

  • Tout va dépendre de son ancienneté mais il est clair que la communauté juive portugaise de Labastide-Clairence n’est pas loin.

  • Bonne remarque.

    Voici une petite liste des dernières maisons dont j’ai vraiment du mal à faire l’analyse :


    - Angeré, Angerena : -ena = "chez", mais quel est l’anthroponyme de base ? Angèle ?


    - Angeretéguy : même base avec "tegi", "demeure"


    - Ber()reart : -arte = "entre", donc un toponyme, mais le premier terme ne me vient pas


    - Chiribic : ?


    - Codain : suffixe basco-béarnais -ain ?


    - Comexa : peut-être le gascon Comets suivi de l’article basque -a


    - Estiaho, Estialio : aucune idée, me fait penser au gascon "hastiau", mais parait peu probable


    - Gamoy : toponyme basque formé de "gamo" ? Le suffixe serait-il une variante du commun -toi ?


    - Gar(r)acola : je penserais à un composé basque garrika + ola, ou sinon "garakoila", "l’escargot" ?


    - Ibasson : nom sans doute basque. le suffixe est peut-être le locatif -un ?


    - Leha(g)oun : toponyme ayant pour suffixe le locatif -(g)un, mais le premier terme n’est pas clair. Peut-être le même que dans LE(G)ATEGUY ?


    - Lessa : ?


    - Linague : réduction de Liginague, forme romanisée de Liginaga (nom basque de Laguinge) ?


    - Marticot : ?


    - Mimis(s)ague : on reconnaît l suffixe locatif basque -aga


    - Mouesca : ?


    - Moustéguy nbsp ; : "tegie" = "demeure". Le premier terme peut être "Musde", "Monsieur" réduit par haplologie. Il ressemble à Mochatéguy.


    - Pigoun : ?


    - Pounte : peut être basque ou gascon


    - Sitoits : sans doute basque

    Merci Vincent de votre aide !

    Réponse de Gasconha.com :
    "haplologie" ? Aupa Peio !-)


  • Qu’y a-t’il ? Ce n’est pas le bon mot ?

    Réponse de Gasconha.com :
    Oh si, sans doute que si !
    Que vòu díser, exactament ?


  • Haplologie : processus par lequel une des deux séries de phonèmes successifs et semblables disparaît. [Le Petit Larousse]

    Ainsi, Si on admet que le premier terme de MOUSTEGUY est "Musde", la seconde syllabe "de" a disparu par haplologie avec le contact d’un phonème proche "te" de "tegi".

    Musde-tegi...Mustegi

    Ce n’est peut-être pas très clair !?

    Réponse de Gasconha.com :
    Si, adara qu’ei clar ! Mercés plan.


  • Angere : oui, pourquoi pas, un prénom sur la base d’Ange (Aingeru en basque), ou alors déformation de Andere "dame"

    Berreart : bizarre que ce *berre, on attendrait berro "broussaille"

    Chiribic : ça sonne basque mais bien obscur

  • Codain : toponyme de la série en -ain ? Possible. Mais quel anthroponyme alors ? Il y a "Le Coudain" à Bergouey. Je ne sais pas pour quelle raison, j’ai presque envie d’y voir une déformation de "codougn", le coing, mais ce n’est probablement pas ça.

    Comexa : oui, ce doit être quelque chose comme ça, peut-être tout simplement Coumes (Comas en normalisé).

    Estiaho/Estialio : les dictionnaires donnent "ezti" pour doux en basque. Il y a bien eztari "canal".
    Dans tous les cas, tous ces toponymes paraissent déformés, il faudrait leur évolution graphique dans l’histoire.

    Gamoy : oui, c’est le basque kamu/gamo suffixé en -i

  • Il est vrai qu’une analyse sérieuse prend en compte l’évolution du nom durant l’Histoire. Ce que je sais, c’est que ces maisons-là ne sont pas citées au Moyen-Age.

    J’ai relevé les formes apparaissant au début du XIX° (1800-1835 environ), donc à époque relativement récente.

    La maison VERSEYTS me fait penser au basque BERTZAITZ, ou sinon au gascon VERGES. Lequel vous semble le plus sérieuxnbsp ; ?

  • en basque Xirribika c’est le rebec (ou la vièle), un ancètre du violon ;
    Zitoitza la gouttière.
    Kodaina une sorte de scie à élaguer.
    Garacola à mon avis gara(i)+ko+ola ("cabane d’en haut") (cf Garaikoetxea) ;
    Pour Angerenea, Angeretegi, sans doute andere (dame)->angere ? (cf maisons/toponymes Anderetegia, Anderenia très communs)

  • Mimizague -> peut être mimitx=belette donc lieu ou il y a des belettes.

    Ligi sans doute alluvion donc lliguinaga (ligi+gain+aga), lieu au dessus des alluvions

    Berreart à mon avis Berroetarte ou Berroarte

  • "Pigoun" : coincidence ou pas, c’est un nom qu’on donnait parfois au boeuf de labour : dans la chanson montagnarde "Adius d’un joen aimador", le berger qui doit conduire son troupeau du côté de Bordeaux (a bisa) s’adresse à "Pigoun" en lui disant qu’il est bien heureux, lui, de rester auprès d’Annette.... ce doit être la maison d’un berger amoureux, nostalgique ou éconduit.

  • Un terrible doute me saisit : plutôt qu’un boeuf de labour, "Pigoun" ne serait-il pas le chien du berger, que celui-ci laisse en gage de son amour à ladite Annette ?
    P.Mora donne du nom "Pigon" (graphie classique) le sens de "chien de berger blanc et noir ou blanc et roux".
    Mais comme pourrait se le demander Maigret (ou Colombo ou qui vous voudrez) pourquoi donc ce brave berger se séparerait-il de son chien ?
    Alors que "lo soenh de sas anescas l’amia tà Bordeu" je le vois mal se séparer d’un auxiliaire bien utile pour ramener à lui ses brebis, perdues dans les rues de la grand ville !
    L’idée de laisser près de sa maitresse un fidèle ruminant me plairait assez d’autant qu’en Marensin, la "vaca piga" est bien la vache pie, tachetée de blanc et de noir.
    Bref entre chien et vache, tous deux tachetés, vous n’avez qu’à choisir !




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document