Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Lo gematge

Qu’am escrivut aqueth article peu bulletin municipau de la mairetat d’Ondres.

mardi 21 octobre 2008, par Jean-Paul Dartiguelongue

Amigas e amics

Que cau que sàbitz que l’industria de la gema es hòrt vielha dens las Lanas. Au miei de la laca de Sanguinet, suu siti de la villa gallo-romana de Losa, cavements arqueologics an permetut de descobrir pegarras entà la fabricacion e la conservacion d’òli de terebentina e de pegla (o brea)

Dinc au miei deu sègle darrèr ua de las màgers activitats deus Landés es estada lo gematge.

Lo tribalh commençava en heurèr entà s’acabar per Totsants.

Que calè commençar per esporgar, qu’es a díser pelar lo pin dab l’esporguit sus ua hautor de 80 cm entà preparar la cara e hicar lo crampon et lo cuchòt.

JPEG - 34 ko
Lo gemèr au tribalh

Apuish, que commençavan a picar en tirant gemèlas dab lo hapchòt entà favorisar la sabada. Que picavan dinc a octobre, cinq o sheis còps per mes. La gema que pishava dens lo cuchòt.

Cada tres o quate setmanas, que hasèn l’amassa. Los gemèrs (dab las hemnas e los còishes), que vueitavan dab ua cotèla la gema duus cuchòts dens la quarta.

JPEG - 70.8 ko
L’amassa

Las quartas qu’eran vueitadas dens barricas que cargavan suu bròs endé las portar a l’olièra entà distillar la gema.

A Totsants, a la darrèra amassa que barrascavan la gema qui damorava au bòrd de la cara, lo barràs.

Lo tribalh que s’acabava en estruçant los cuchòts per l’ivèrn.


Arreproèrs :

En heurèr tot bon gemèr qu’a gemèlas au pè.

Lo qui non pica pas en heurèr qu’es tota l’annada en darrèr.

La cançon deu gemèr :
Lo mes de març qu’arriba tot an
Per har ganhar l’aur e l’argent blanc,
Pren-te la chanca e lo hapchòt
Met-te’us suu còth.
Bèth aubratge, bèth gemèr
Canta victòria suu pitèr.


Lexic :

Amassa : récolte de la résine.

Barrasquit : raclette en fer au bout d’un manche de bois, destinée à récolter le barras,

Barràs : résine coagulée sur la “cara” du pin, que l’on récolte en fin de saison. La partie la plus fine s’appelle le “galipòt”

Bròs : charrette

Cotèla : palette de fer ovale à petit manche de bois

Cara : care - entaille pratiquée sur le tronc du pin pour permettre l’écoulement de la résine.

Crampon : gouttière à résine - lamelle de zinc fixée dans le tronc du pin pour permettre l’écoulement de la résine de la care dans le pot.

Cuchòt : pot de résine

Esporguit : sorte de petit sarcloir destiné à écorcer les troncs des pins aux endroits où on ouvrira les “caras”. On dit aussi “porgadèir”.

(Es)porgar : Enlever l’écorce des pins (ou “pelar”)

Estruçar : ranger

Gema : gemme ; résine

Gemar : résiner, exploiter les pins

Gemèla (galip) : gemmelle (ou “jumelle”) - fin copeau détaché de la care lorsque le gemmeur la rafraichit (“pica”) avec le “hapchòt”

Gemèr : gemmeur, résinier.

Hapchòt : Hachette du résinier, l’outil de base pour “piquer” les pins.

Òli de terebentina : essence de térébenthine.

Olièra : distillerie

Pegarra : jarre

Pegla, brea : résidu de distillation, brai.

Pitèr (ou pitèir) : pitéy - échelle à un montant destiné à atteindre les cares situées en hauteur. On l’appelait parfois “chanca” (échasse)

Picar : tailler les cares pour le résinage.

Pishar : s’écouler,...

Quarta : (es)couarte - petit baquet d’environ 25 litres destiné à récolter la résine

Sabada : montée de sève

JPEG - 37.5 ko
Los utís deu gemèr

ECLAT fòtos : A.Lajeus






Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document