Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Noms de maison de Guiche

Peïo Dibon

vendredi 10 juillet 2009

Adishatz a totz.

J’aimerais savoir si cette liste de maisons de Guiche (en Pays Charnégou) de 1817 possède des racines toponymiques gasconnes où sinon autres :
Trebuc, Tarbastit, Routou, Haches, Padaouen, Fossegran.

Peut-être voit- on en Gaches le basque haitz ?



Grans de sau

  • Trebuc et Padaouen me semblent clairement gascons, les autres pourraient l’être aussi.
    trabuc = obstacle du terrain ?
    padaouen = padouen(c) (terre communale)

  • D’accord avec Tederic sur Trebuc et Padaouen.
    Fossegran c’est une "grande fosse".
    Tarbastit, un probable "tard bastit"=contruit tardivement.
    Routou peut être l’aphérèse de Peyroutou (existe à Anzex).
    Reste Haches qui doit être de la famille du gascon haish/hèish (=faix, fagot).

    Pas de noms basques dans cette liste donc.
    Les toponymes basques de Guiche fossilisés ou issus de patronymes basques sont bien plus évidents : Haramboure, Tabarcette, Haritzague, Garat, Pinaqui, Irasse, Chuhenne, ...

  • Le nom Haches ne vient donc pas du basque haitz ?

  • Je vois difficilement comment.
    Tout d’abord, la racine oronymique aitz ne prend pas de h (sauf dans les parlers labourdins mais ce n’est pas étymologique, mais ça peut marcher pour Guiche en effet).
    Il est exact également qu’il existe des variantes ahez/hez (cf Hasparren qui est Ahetz-barren).
    Ensuite, quelle formation envisager, notamment sur le suffixe ? Difficile de savoir, il faudrait connaître la prononciation locale. Si c’est ’Haches avec accent tonique sur la première syllabe, alors on peut envisager, à la rigueur, du Aitzatz, cad "endroit où il y a une hauteur" avec le suffixe locatif -atz.
    Cela sous-entend un recul d’accent tonique (mais on sait qu’il est très fréquent dans une région influencée par le gascon noir : ’Biarritz, Bi’dache, ...).
    Enfin bon, c’est quand même assez tiré par les cheveux quand on sait que le toponyme est encore aujourd’hui "Les Barthes de Haches" au confluent de l’Adour et de la Bidouze, dans un environnement bien moins basque que sur les hauteurs.
    Pour être complet, il semble cependant que les noms de bordes de l’arribère de l’Adour tirent leur nom de propriétaires des hauteurs (doublets : Chuhenne, Hiriarton, Mastoy, ...).
    Alors si l’on peut situer la maison Haches ailleurs, cela peut fournir la clé.

  • Une maison m’a échappé pour ce quartier HACHES : Borde Lali.
    Sans doute la borde de la maison Lali. Mais qu’est-ce que ce Lali ?

  • En vérifiant sur le Cadastre, Fossegran est en fait Estegran. Une maison porte le nom de Becq de la Bidouse. Que signifient ces deux noms ?




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document