Notre région, c’est la Gascogne !


Prononciation de noms gascons de villages charnegues

Peïo Dibon

dimanche 7 décembre 2008

Je souhaiterais connaître la prononciation de noms gascons de villages charnegues : Anglet, Bardós, Baiona, Biàrritz, Bocau, Guishe et Urt. Merci d’avance, en espérant que vous m’aiderez dans la prononciation !



Grans de sau

  • Les noms français sont généralement repris de la forme administrative gasconne.

    En graphie "franco-gasconne" pour mieux faire comprendre :

    Anglet : An’gleut
    Bardos : Bar’doss
    Bayonne : Ba’youne
    Biarritz : ’Biarris/’Biarrits
    Le Boucau : Lou Bou’kaw
    Guiche : ’Guiche
    Urt : ’Urrt

    Réponse de Gasconha.com :
    Merci Vincent, un còp de mei !
    L’apostrophe (il faut le rappeler) est une convention de la notation phonétique internationale qui désigne la syllabe accentuée. Celle-ci est derrière l’apostrophe.
    Je confirme que "Biarritz" était accentué en gascon sur la première syllabe, et cela très loin de Biarritz : ma mère m’a rapporté que mon grand-père le prononçait ainsi, et c’était donc à Réaup (47).
    [Tederic]


  • Je vous remercie pour les prononciations des villages !
    J’aimerais savoir aussi si vous êtes d’accord avec leur graphie gasconne.
    D’autre part, pouvez-vous me répondre de la même façon pour la prononciation de :
    Cama, Bidaishe, Verguei-Vilanava, Arancon, Samas et Escós.
    Si la graphie n’est pas juste, signalez-le moi !
    Milesker !

  • Came : ’Came
    Bidache : Bi’dache
    Bergouey-Viellenave : Ber’gwey Bieule’nabe
    Arancou : A’rancou
    Sames : ’Samess
    Escos : Es’coss

    Leur écriture en graphie occitane pose un double problème : d’abord, il incite à restituer les lettres étymologiques, ensuite il faut tenir compte des particularités d’un gascon déjà noir au vocalisme si spécial (dont la confusion de a et e atoniques en un son unique proche du e français).

  • Voici cependant la manière dont ces villes et villages sont orthographiés :

    Anglet : Anglet
    Bardos : Bardòs
    Bayonne : Baiona
    Biarritz : Biàrrits (pas de consensus sur la manière d’écrire les sifflantes d’origine basque)
    Le Boucau : Lo Bocau
    Guiche : Guíshen
    Urt : Urt

    Came : Càmer
    Bidache : Bidàishen
    Bergouey-Viellenave : Verguei-Vielanava (la notation uei du son ouey est ridicule mais c’est la norme)
    Arancou : Arancon
    Sames : Samas
    Escos : Escòs

    Réponse de Gasconha.com :
    Notez bien la différence de prononciation selon que l’accent est aigu ou grave sur le "o" :
    Bardos : Bardòs
    Briscous : Briscós


  • Je vous remercie encore pour ces explications.

  • Il faut l’écrire : Vergüei pour avoir ce son ’GW’.

  • Heu non, dans la graphie occitane, guei se prononce gouey, le trigraphe uei représentant le son ouey.
    Ce qui est stupide : on écrivait uei du temps où u avait bien pour valeur "ou". Dès lors que u est passé au u dit français, il faut adapter en conséquence et écrire Vergoei.
    (La première attestation est Bergui en 982, ce qui devait se prononcer Bergouy, puis diphtongaison classique devant palatale en Bergouey).

  • C’est quand même stupide... comment différencier les prononciations [g] et [gw] ???
    Ça me fait penser au mot "quan"...

  • Savez-vous quel sont les noms gascons de Arrast-Larrebieu, Esquiule, Gestas, Montori et Osserain-Rivareyte ?
    Je ne sais pas si le village de l’Hôpital St-Blaise est charnègue ! Si oui, j’aimerais savoir son nom gascon.

    Réponse de Gasconha.com :
    Pour Gestas, voir la fiche de Gasconha.com.


  • Les noms gascons de ces villages sont les noms repris par l’Administration française qui a pris la suite de l’Administration gasconne.

    En graphie française :
    Arrast-Larrebieu : Ar’ras(t) Larre’biw (notez la vocalisation gasconne de l’étymon Larrebil)
    Esquiule : Es’quiwlo
    Gestas : Yes’tas
    Montory : Moun’tori
    Osserain-Rivareyte : Awssa’ragn (Ar)riba’rèito
    L’Hôpital Saint-Blaise : L’Espi’taw Sent ’Blasi

    Arrast-Larrebieu et L’Hôpital Saint-Blaise sont les deux seules communes exclusivement bascophones.
    Gestas et Osserain-Rivareyte sont uniquement gasconophones, Montory et Esquiule sont bilingues (Montory la souletine gasconnisée via le Barétous et son statut de Bourg Royal, Esquiule la béarnaise basquisée via des défrichements au XVIème siècle).

  • En graphie classique :

    Arrast-Larrebieu : Arrast-Larrebiu
    Esquiule : Esquiula
    Gestas : Gestars
    Montory : Montòri
    L’Hôpital St-Blaise : L’Espitau Sent-Blasi
    Osserain-Rivareyte : Aussaranh-Arribarèita
    (du latin ripa fracta qui donne arriba hrèita, repris par le basque en Erribareita)

  • Correction (Ar)ribarèite (le a atone est prononcé e dans ces régions orthéziennes). Par contre à Oloron, dont Esquiule dépend, le -a final atone est prononcé o.

  • J’oubliais, Mouguerre et St-Pierre d’Irube en gascon, pour terminer ??

  • Mouguerre : Mou’guérre (Moguerre en normalisé ; a et e finaux atones ont le même son en gascon noir bayonnais et ici c’est bien le basque Muga-Erre l’étymon)

    Saint Pierre d’Irube : SénPè d’I’rube (Sent Pèr d’Irúber)




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document