Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Une notation d’un curé de Léon au XVIIIè siècle

mardi 19 décembre 2017, par Gerard Saint-Gaudens

Trouvé dans une communication Généanet (arbre Charles Delennoy) cette notation d’un curé de Léon au XVIIIè siècle.
Je note particulièrement l’utilité d’un « catalogue des noms et surnoms des familles… car souvent ils s’en trouve qui ignorent leur nom ».
Ce qui confirme qu’à l’époque encore, comme dans une grande part de la Gascogne méridionale et au Pays basque, ce qui comptait était le nom de maison, très souvent différent du nom de famille. Il serait intéressant de savoir où était la limite septentrionale de cette pratique.

« Un devoir essentiel d’un curé est de mettre exactement les noms de ceux qui se marient, de ceux qui rentrent dans le siècle, et de ceux qui l’ont quitté ; et de leur rapporter à un autre pour une pareille opération, car ces par ces actes que nous introduisons les hommes dans la société, erreurs dans les noms, cest les priver des droits qu’ils ont dans la succession de leurs parents...
Nous devons avoir l’attention de ne jamais porter sur les registres dans notre maison, à cause pire des cas que font les ignorants. J’ai vu des parents d’un curé s’en servir pour les usages de la cuisine... L’expérience m’a appris qu’il est absolument nécessaire d’avoir un catalogue des noms et surnoms des familles, afin d’y avoir recours, car souvent il s’en trouve qui ignorent leur nom.
Lanusse , prêtre et curé de Léon, Landes 1769 »



Grans de sau




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document