Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Le Domaine du Cinquau

Lo Cincau / Lou Cincàw

mercredi 13 septembre 2017, par Tederic Merger

C’est bien sûr la prononciation du nom de ce vignoble d’Artiguelouve, en Béarn, qui nous importe d’abord. Et aussi la présence de l’article (Le)* qui saute déjà dans le titre de "La Rép"... : "400 ans du domaine de Cinquau"

Cincau
lo Cincau (prononcer "Lou Cincàw") : le cinquième

L’explication du nom Cincau : "la cinquième métairie de la famille de Bétouzet".
Le "maître des lieux" et héritier d’une longue lignée Pierre Saubot connait bien la prononciation d’origine : dans l’enregistrement (00:33), il donne le couple gascon/français "dans la tradition béarnaise, c’est le nom de la propriété qui reste, Le Cincàw, Le Cinkô"... Mieux que l’intervieweur : "Dans vot’ domain’ de Cinkô"...

A propos d’accent, j’ai remarqué aussi la différence entre celui du propriétaire et celui de Germain Laborde, responsable d’exploitation du vignoble. Ce n’est pas le plus vieux qui a l’accent régional...

Au sujet de la "tradition béarnaise" de maintien du nom de la propriété malgré les changements de nom officiel des propriétaires : je pense que Pierre Saubot a aussi à l’esprit un régime pyrénéen ancien où l’homme épousant une daune héritière prenait le nom du domaine de son épouse, et le passait à leurs enfants. Dans ce temps antérieur (jusqu’à quelle époque ?), le nom officiel des propriétaires ne changeait donc même pas, et se transmettait aussi bien par les femmes que par les hommes.

* Les coordonnées du domaine, telles qu’annoncées sur son site, ont l’incohérence de mettre l’article pour le domaine mais pas pour le chemin :
Domaine du Cinquau
Chemin Cinquau
64230 Artiguelouve
Pour Monsieur Toulemonde, c’est sans doute insignifiant, mais pour moi ça veut dire beaucoup : l’intitulé du domaine est probablement choisi par le Domaine lui-même, l’intitulé du chemin passe par d’autres canaux (maintenant Google Maps...).
Mais l’IGN fait l’inverse : "Cinquau" pour le domaine et "Chemin du Cinquau" !

Une version cohérente minimale qui respecte le nom serait :
Domaine du Cinquau
Chemin du Cinquau

Des versions carrément gasconnes :
- graphie franco-phonétique :
Maÿne dou Cincàw
Cami dou Cincàw

- graphie dite moderne préconisée par l’IBG :
Mayne dou Cincau
Camî dou Cincau

- graphie alibertine :
Maine deu Cincau
Camin deu Cincau


Voir en ligne : La vidéo de La République des Pyrénées

En "normalizat" :

Cincau
lo Cincau (prononcer "Lou Cincàw") : le cinquième



Grans de sau

  • Ce domaine a même, d’après les photos visibles sur son site, un grand (amphi)théatre de verdure.
    L’ensemble est impressionnant (voir la galerie-photos, y aller pour ceux qui peuvent !). Pas de fausse note ; ici le Béarn parait intact ; l’image de marque d’un vignoble le réclame aussi...

    Cela me rappelle les châteaux de vin bordelais.
    Je vois que dans leur stratégie, il y a souvent ce souci du patrimoine, qui implique la mise en valeur du bâti ancien, et aussi des initiatives de construction neuve comme la Cabane dans les Vignes du Château Bessan à Tabanac, qui (à distance des bâtiments principaux) domine Garonne et massif landais du haut de la rive gauche.
    Tabanac - Château Bessan

    Il y a là la place pour des animations dont l’inspiration varie selon les maîtres des lieux ; dans les cas les plus favorables, pour des initiatives non formatées par les grandes institutions, donc... pour une Gascogne créative !

    Dans cet ordre d’idée, je signale les soirées théatrales autour de la pièce d’Alain Dubos* "Echec au Roy", au Château de Caumale les vendredi et samedi 23 septembre 2017.
    Ce Château de Caumale est depuis peu le siège prestigieux de la Fédération des Académies de Gascogne promue par notre ami Jacques de Cauna.
    Il était à la limite des zones d’influence anglo-gasconne et franco-gasconne pendant la guerre de cent ans. Il est aussi à la limite entre les nouvelles arrégiouasses ("Nouvelle-Aquitaine" et "Occitanie"), et encore à la limite du Massif landais et du Terrefort.
    Il mérite la visite pour son environnement extérieur, pour son bâti, pour son ameublement...
    Escalans - Le château de Caumale

    * Alain Dubos (pseudo "acadie" sur Gasconha.com) a écrit sur les Landes de Gascogne ou la Chalosse proche ; il est le père de Linon)

    Landes de terre et d’eaux

    La fin de l’ordre ancien en Béarn-Chalosse




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document