Notre région, c’est la Gascogne !


Noms de lagunes

dimanche 14 mai 2017, par Gaby

NOMS DE PERSONNES : lagune d’Alby, de Barlan, Barreau, Barreyre, Baudoin, de Bigourdan, de Biourge (nom belge !), Bouzac, de Cadette, de Chot (diminutif d’un prénom du type Ramon > Ramonishòt, Arnaud > Arnaushòt ou Bernat > Bernaishòt), de Coton (diminutif Jan > Janicòt > Janicoton ?), de Garrans, de Grand Clément, Guitona (cf. aussi guit ’’canard’’), de Hourtéou (dérivé du vieux prénom Hòrt), Janin, de Lagavardan, Lamothe, Landon (éventuell. dérivé de landa ’’lande’’), de Larpe, de Lasserre (ou sèrra ’’monticule allongé’’), de Ledoux, de Lestage (ou estatge ’’domaine’’), Malot, Marcon, de Marmayou, de Massatet (?) (patronyme Massat ?), de Maurin, de Millet (?), Millot (?), de Montagut, de la Mourlan, de Moutan (?) (diminutif Guilhèm > Guilhemòt > Guilhemotan ?), de Paulin, de Pey (’’Pierre’’), Peyot, de Peyrot (’’Pierrot’’), de Poulet (var. de Paulet), de la Ranson (?) (peut-être Ahrançon, diminutif de Hrancés ’’François’’), Tiboy (prob. diminutif de Matiu ’’Mathieu’’ > Mativòi > Tivòi), Tourillon.

lagune des Abeilleys : abelhèirs ’’ruchers’’.
lagune de l’Aguasedé : possible déformation d’agusader ’’aiguisoir’’.
lagune de l’Anguilleyre : anguilèira ’’vivier à anguilles’’.
lagune de l’Aouarsey : avarsèir ’’pommier ou poirier sauvage’’.
lagune d’Artigolle : artigòla ’’lieu défriché’’ ou plus prob. nom de famille Dartigolle.
lagune d’Aygue Fine : aiga fina ’’eau claire’’.
lagune de l’Aygue Loungue : aiga longa ’’eau longue (= plan d’eau allongé)’’.
lagune de Bacqueyrot : vaqueiròt ’’petit vacher, garçon de ferme’’.
lagune du Barin Plat : varen ’’marais desséché, lande marécageuse’’.
lagune de la Berle Neuve : bèrla ’’prairie marécageuse’’ mais aussi ’’petit cours d’eau landais’’.
lagune de Berlotte : berlòta’’petite prairie marécageuse’’ ou ’’petit cours d’eau’’.
lagune de la Bermiouze : vermiosa ’’contenant des vers’’.
lagune de Bessauet : peut-être un lieu de culture de légumineuses comme les vesces veças d’où veçau > veçauet ? Ou déformation de bessoet, diminutif de besson ’’jumeau’’ ?
lagune de Bétout : betoth ’’bouleau’’.
lagune de Beursou : semble être berçòu ’’berceau’’, prob. un chafre.
lagune de la Birade : virada ’’virage’’ ou ’’(parcelle) retournée’’.
lagune du Biredis : viradís ’’passage pour détourner les troupeaux, semis de pins interdit aux troupeaux’’.
lagune du Bouscat : boscat ’’(lieu) boisé’’.
lagune du Boumpes : est-ce bon pes ’’bon poids’’ ? Bizarre. Cela rappelle aussi bum/bom qui désigne certains joncs. Mystère !
lagune de la Branouse : branosa ’’riche en brande’’, ou déform. de bravosa (Brahouse) ’’marécageuse’’.
lagune du Broc : bròc ’’bruyère’’.
lagune de Broustic : brostic ’’menues branches, ronces sèches’’.
lagune de Bum : bum ’’gros jonc’’.
lagune de Cabaley : cavalèir ’’chevalier’’.
lagune de la Cabardine : fém. de Cabardin, peut-être le chafre d’une personne têtue ?? Penser aussi à cap ’’extrémité’’ + barda ’’boue’’.
lagune du Cagaouille : caga aolha ’’chie brebis’’.
lagune du Cam : camp ’’champ’’, ou peut-être déformation de comb ’’dépression de terrain’’.
lagune de la Cambe : camba ’’chanvre’’.
lagune de Cambeyre : cambèira ’’chenevière’’.
lagune de la Came : cama ’’tige, tronc’’.
lagune de Cap de Bos : cap de bòsc ’’extrémité de bois’’
lagune de Capdejus : cap de jus ’’extrémité de dessous (= du nord)’’.
lagune de Capet Haout : capèth haut ’’chapeau haut’’... ou plus probablement capet/capit haut ’’sommet élevé’’.
lagune des Carreteyres : carretèiras ’’chemins charretiers, pistes’’ ou ’’ornières’’.
lagune du Castéra : casterar ’’château fort, motte castrale’’.
lagune de la Chaussouze : sauçosa ’’saule, saulaie’’.
lagune de Chibauchude : déformation de shibaushada ’’chevauchée’’ ? En tout cas, semble en lien avec les chevaux.
lagune du Clot Ahoundat : clòt ahondat ’’mare affaissée’’.
lagune Contact : peut-être déformation de contau ’’comtale’’.
lagune de la Corneillouse : peut-être dérivé de còrn ’’coin’’, cf. le bigourdan cornelhèr ’’qui a des angles non symétriques’’.
lagune du Coucut : cocuth ’’coucou’’.
lagune de la Couloume : coloma ’’colombe’’.
lagune de la Courlouze : peut-être contraction de *corralosa, adj. dérivé de corrau ’’sentier’’ ??
lagune des Courtious Longs : cortius ’’bergeries couvertes de chaume’’.
lagune du Couy : coi ’’chauve’’ ?
lagune Croc : cròc ’’corbeau’’.
lagune des Cuges : cujas ’’potirons’’.
lagune Dauprat : dau prat ’’du pré’’.
lagune de la Dème : dèima ’’dîme’’.
lagune de Devant : davant ’’est’’.
lagune des Espiets : espiets ’’fourrés d’épineux’’ mais aussi ’’observatoires’’.
lagune de l’Estaret : désigne peut-être une halte, du verbe estar ’’être’’ mais aussi ’’s’arrêter’’.
lagune Fine : fina ’’claire’’, en parlant de l’eau.
lagune de la Gardole : gardòla ’’lieu en défens’’.
lagune des Gartillots : gartilhòts ou plutôt gartilòts, dim. de gartiu ’’lieu où les vaches passent la nuit, cour sur laquelle donne l’étable’’.
lagune du Gay : gai ’’geai’’.
lagune du Grand Larat : vieux gascon arat ’’labouré’’ ou nom de famille Larrat.
lagune de la Grande Lineyre : linèira ’’linière’’.
lagune des Grands Coureaux : corraus ’’sentiers’’.
lagune Hagnouse : hanhosa ’’boueuse’’.
lagune du Haout : plutôt que haut ’’haut, haut de vallée’’, ce pourrait être haur ’’forgeron’’.
lagune de la Haouteyre : hautèira ’’tanière’’, ou peut-être ’’élévation’’.
lagune de la Hounude : soit à rapprocher de honada ’’dépression de terrain, bas-fond’’ dont c’est peut-être une cacographie, soit simplement la honuda ’’l’effondrée’’, ce qui revient un peu au même.
lagune de la Hourcade : horcada ’’bifurcation’’.
lagune de la Hucau : prob. déformation de l’ahucau ’’le lieu brûlé’’ (?)
lagune de Joucouse : prob. joncosa ’’riche en joncs’’.
lagune de la Joureyre : peut-être dérivé de s’ajorir ’’s’accroupir, se tapir’’.
lagune de la Junqueyre : junquèira ’’jonchaie’’.
lagune Labraouse : la bravosa ’’la marécageuse’’.
lagune de Lacraste : la crasta ’’le fossé de drainage’’.
lagune Lapeiruille : la peirulha ’’la pierraille’’.
lagune de Larrabut : peut-être arrabut ’’riche en raves’’.
lagune de Lesserre, de la Serre : le sèrra ’’l’élévation de terrain allongée’’.
lagune du Lot : notion cadastrale ?
lagune de Lucmaysouau : luc maisoau ’’bois entourant la maison’’.
lagune de Lucpaoumé : déformation de luc pomèr ’’bois avec des pommiers’’ ??
lagune de Matte : mata ’’touffe, motte, monticule, cépée...’’.
lagune Mayne Gaillard : maine ’’domaine’’.
lagune Mijoun : mijorn ’’sud’’.
lagune Mincouse : prob. variante de vencosa ’’où pousse le vime, le saule’’
lagune de Moulugat : mau lugat ’’mauvais lieu boisé’’, soit ’’lieu boisé perdu, mal famé, à l’écart, stérile...’’. Maulugat sur la carte de Cassini.
lagune de Noustaou : semble être une contraction de nòste ostau mais c’est un peu tiré par les cheveux. Noustau est attesté comme patronyme à St-Lon (40) en 1875 mais c’est peut-être une coquille pour ’’Loustau’’.
lagune de las Oumbreyres : ombrèiras ’’lieux ombragés’’.
lagune des Oustalets : ostalets ’’petites maisons’’.
lagune Palène : palena ’’graminée’’.
lagune de Papoutan : possible chafre dérivé de papotar ’’bavarder’’.
lagune du Peich : peish ’’poisson’’.
lagune Petitonne : petitona ’’toute petite’’.
lagune Peyhiguey : pei higuèir ’’monticule (du) figuier’’ plutôt que Pèir ’’Pierre’’ car le patronyme Higuey ne semble pas connu.
lagune de Peynègre : étant en Médoc, cela peut être pei ’’monticule’’ ou Pèir ’’Pierre’’ ; negre ’’noir’’ (ou nom de famille Nègre).
lagune de Piaougut : pi jaugut’’monticule avec des ajoncs’’.
lagune de Pichourdan : peut-être un dérivé de pishar ’’couler’’ du typepishorlar ’’ruisseler’’.
lagune Pimengeon : prob. pi Menjon ’’monticule (de) Dominique’’.
lagune de la Plathia : peut-être déformation de *platuishar ’’lieu avec des nénuphars’’. Mais l’article ’’la’’ peut faire penser à un mot *placha voire plancha ???
lagune de Poudio : podiòu ’’petit monticule’’.
lagune de Pourriou : peut-être porriòu ou porriu qui pourraient désigner des plantes comme la phalangère, le muscari ou l’asphodèle.
lagune de Pouy Mesplet : poi ’’monticule’’, mesplet ’’lieu avec des néfliers’’.
lagune de Pouygrand : poi grand ’’grand monticule’’.
lagune de Prat Laudat : prat laurat ’’pré labouré (= transformé en champ)’’ plutôt que laudat ’’loué (= louange)’’ (?)
lagune de Pudot : prob. variante de pudòc ’’trou où l’on puise de l’eau’’.
lagune de Puruillet : déformation de perulhèir ’’poirier sauvage’’, composé pui rulhet ’’monticule (du) fossé’’, déformation de *peirulhet ’’lieu pierreux’’, surnom ??
lagune du Put du Crocq : puch ’’monticule’’ ou ’’puits’’, cròc ’’corbeau’’.
lagune du Put-du-Haou : puch ’’monticule’’ ou ’’puits’’, haur ’’forgeron’’.
lagune de Puy Bacot : pui ’’monticule’’ ; le second mot semble dérivé de vaca ’’vache’’.
lagune Rachinet : le patronyme Rachin étant rare et lorrain, plutôt une déformation de hreishenet ’’frênaie’’ ? Mais on aurait attendu ’’du Rachinet’’.
lagune de la Ragouse : prob. variante euphonique de ravosa ’’riche en roseaux’’.
lagune de la Rahouse : ravosa ’’riche en roseaux’’.
lagune de la Raouqueyre : rauquèira ’’roselière’’.
lagune de Raouset, du Rahouset : rauset ’’roselière’’.
lagune de la Raousse : déformation du masculin ravós ’’riche en roseaux’’ ou du féminin ravosa de même sens.
lagune des Rebecs : rebècs ’’bécasseaux, bécassines’’.
lagune Redounne, de la Redoune : redona ’’ronde’’. (Ou fém. du nom de famille Redon pour la 2de forme ?)
lagune de Riou Raou : riu ’’ruisseau’’, rau ’’roseau’’.
lagune de Rouquet : peut-être (ar)rauquet ’’roselière’’ (arrauc + suff. coll. -et), ou un surnom.
lagune de la Rousta, de la Roustouse : sens obscur. Pourrait théoriquement dériver du latin frustum via *hrost (cf. auvergnat frost ’’qui n’est pas uni’’, vieux français frost ’’ruiné, délabré’’ ; gascon hrostir ’’presser, tasser’’) mais ce mot est inconnu du FEW. Le latin *rustum n’est pas satisfaisant non plus. Un dérivé du germ. *raustjan comme en agenais rostièr ’’corniche abrupte’’ n’est pas connu en gascon. Quant à rau ’’roseau’’, cela n’expliquerait pas le -t-.
lagune de Saouceils : dérivé de sauç ’’saule’’.
lagune de la Saoussiate : sauciata ’’saule, saulaie’’.
lagune de la Saoussie : saucia ’’saule, saulaie’’.
lagune de la Saoussouse, de la Saussouse : sauçosa ’’saule, saulaie’’.
lagune de Sarouqua : sarrocar ’’ensemble de monticules’’.
lagune du Sarrouquet : sarroquet ’’petite élévation de terrain’’.
lagune Sausoun : vraisembl. dérivé de sauç ’’saule’’.
lagune des Saussets : saucets ’’saules, saulaies’’.
lagune de Saut et Andron : saut ’’saule’’ + nom de famille Andron.
lagune (des) Sauts : sauts ’’saules’’.
lagune du Sescousse : sescós ’’riche en plantes aquatiques (telles que carex, scirpe,souchet, glaïeul, iris)’’
lagune de la Sourdouille : prob. dérivé de sordir/sórder ’’sourdre’’.
lagune du Taron : taron ’’tauzin’’.
lagune de la Tastouse : prob. tastosa ’’broussailleuse’’ (cf. le mot archaïque tasta ’’hallier’’).
lagune de Taudinet : taudinet ’’bois de tauzins’’.
lagune de Teste Saoûle : prob. déformation de tasta sola ’’hallier isolé’’.
lagune du Ton : tònn ’’tonnerre’’ semble bizarre ; diminutif du genre Janton/Bernaton > Ton  ??
lagune de Toret : peut-être un diminutif de tòra ’’tronc’’ ; ou un diminutif du type Jantoret > Toret, peut-être plus logique en l’absence d’un article défini.
lagune du Touhou : tohó ’’hibou’’.
lagune de Trampian : nom d’un ancien village enfoui sous les sables ; ce doit être un nom en -anum d’origine romaine.
lagune des Treize Vents : peut-être une déformation de tres bens ’’trois propriétés’’, à l’intersection desquelles se serait trouvée la lagune.
lagune de Tremblerasses : tremblerassas ’’bois de trembles’’ + suffixe péjoratif ou augmentatif.
lagune de la Trène : traina ’’traîneau, traînoir’’ ??
lagune de la Trézide : tresida ’’transie’’, peut-être un lieu froid.
lagune de la Trougne : peut-être ’’souche’’, donc un lieu défriché ? Cf. le masculin tronh ’’partie du pin au-dessus de la tède, arbre étêté, trognon’’.
lagune de la Vache : mauvaise compréhension de baisha ’’vallon’’.
lagune de la Vache Ardilouse : baisha ardilosa ’’vallon argileux’’.
lagune de la Vinatière : vinatèira ’’marchande de vin’’.

lagune des Parcs, du Parc Neuf, du Parc Noir, des Parcs Vieux, du Vieux Parc : parc ’’bergerie mobile’’.

NOMS FRANçAIS ou IDENTIQUE : lagune des Anguilles, du Bois, du Bois des Chênes, du Brochet, du Château, des Chemins, du Cimetière, de la Glacière, de Jonc, du Jonc, de Labyme (dépression de terrain), du Lin, de la Linière, du Moine, des Oies, de la Pierre, des Ponts, des Roseaux, de la Route (il s’agit de la route de St-Jean-d’Illac à Andernos, cf. le Bois de la Route au XVIIIe s. et le lieu appelé aujourd’hui la Roupte), du Sorbier, de la Tuilerie, des Terres (dans le sens de ’’champs’’) ; lagune Claire, Grande, Longue, Plane, Plate, Ronde ; lagune Mont St-Pey (St-Pierre), de St-Henri, St-Jacques, de St-Julion (déform. de St-Julian ’’St-Julien’’).

A CREUSER : lagune Doux, d’Ous, de Brassemonte, de Cournascas, de Loude, de Sintias (nom de famille Sentias ?), de la Gatserbe (*gata-sèrva ’’chatte sauvage’’ ???), des Barouquets (nom de famille Baroque ?), du Chep.



Grans de sau

  • Je suis d’accord sur presque tout. Que Gaby m’excuse de ne traiter ci-dessous justement que deux points où j’envisage sans être sûr de rien deux hypothèses divergentes :

    - « lagune du Couy : coi ’’chauve’’ ?
    lagune des Cuges : cujas ’’potirons’’. »
    A partir des multiples Le Couy, Le Coy, La Couye, La Coye... dans la toponymie, je continue à caresser l’hypothèse d’une racine coi-còi-coia-còia qui serait à la base de cujalar-cojolar (parc à bestiaux, bergerie).
    Même un Lacuje, ou un "Putz de Cujòlas" à Bordeaux, j’ai tendance à y voir davantage des bergeries que des citrouilles...
    Je m’interroge aussi sur la possibilité de rattacher des toponymes en "Couch*" à cette famille.

    - « lagune des Rebecs : rebècs ’’bécasseaux, bécassines’’. »
    On trouve des "Larrebec" (donc L’Arrebèc) dans la toponymie gasconne.
    arrebèc (G.) sm. – Contour, détour. Lous arrebècs dou camp. Palay
    arrebèc

  • - lagune des Rebecs : pourquoi pas, mais notons qu’elle se trouve à Saumos et que le sens ’’bécasseaux, bécassines’’ est médoquin alors que arrebèc ’’contour, détour’’ n’est pas médoquin, ne serait-ce qu’en raison du ar-. En gascon médiéval pourquoi pas, à chercher.

    - le Couy : je ne crois pas. Voici ce que dit le FEW pour l’entrée cŭbīle :

    Castillon couéou m. ’’terrain abrité et sec où les troupeaux passent la nuit dans les hauts pâturages’’, Sentein couèou ’’parc à moutons’’, Bagnères cuéou, V d’Azun, Caut. kwyew, Barèges küiw f. Rouch, Arrens cuyéu m. ’’id. ; pâturage avoisinant’’. (et il poursuit avec les dérivés de type cuyolar)

    On voit donc que cŭbīle ne donne pas coi/cui  ; théoriquement dans les Landes, ça devrait donner cuiu , je suppose. Alors que coi est largement attesté pour dire ’’sans cornes’’ (dans les Landes et les Pyrénées) et parfois même ’’chauve’’ (mais certes, pas dans les Landes).

    - les Cuges : là, je maintiens ’’potirons’’. Surtout quand on voit des ’’Cujas’’, ’’le Cugey’’, avec des suffixes pareils... Idem pour le ’’Putz de Cujòlas’’, surtout que des bergeries dans le centre de Bordeaux, même au Moyen Age, je ne suis pas sûr.

    • Quant à Couch, cela peut signifier ’’coi’’ (cf Boirac dans la thèse de David EEscarpit) mais aussi ’’lourdaud’’ (Pays de Buch). En béarnais et dans la Grande Lande, coishar ’’rester coi’’.

  • Merci Gaby pour ce travail (et bon anniversaire avec quelques jours de retard !)

    Quelle est ta source ? En cherchant certaines lagunes sur Géoportail, je n’ai pas réussi à les localiser. Pas plus sur le FANTOIR. Je pense par exemple à la lagune de la Chibauchude, dont le nom m’intéressait.

    Je suis partant pour les années à venir d’aller toutes les photographier !

    • Merci ! Ma source est tout simplement Géoportail. J’ai écrit dans la barre de recherche ’’lagune d’A, lagune de B, ... , lagune des A, ... lagune de l’A..., la lagune d’A...’’ en notant petit à petit les noms.

      Je me suis trompé sur le nom ; c’est ’’lagune de Chibaouchude’’, elle est à Saugnacq-et-Muret.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document