Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Croix et marques symboliques en pays gascons.

Contribution au dossier des emblèmes gascons.

samedi 11 mars 2017, par PJM, Tederic Merger

L’idée de constituer un recueil de signes, marques et emblèmes qui pourrait servir à une dynamique gasconne de ressourcement, s’exprime souvent sur ce site. Des documents photographiques révèlent le patrimoine architectural, les paysages, l’urbanisme, ce qui se fait pour eux et contre eux, c’est-à-dire pour l’esprit du pays ou contre lui. La question des emblèmes gascons a montré que l’innovation est nécessaire et qu’elle tire son efficacité d’une actualisation de ce qui existe déjà. C’est une façon de s’opposer à l’aliénation administrative, à la perte des repères culturels et esthétiques qui est presque générale aujourd’hui.
Mais où chercher une "base de données" gasconne ? Ce serait un travail de longue haleine mené par des connaisseurs, et il en existe, comme il existe de courageuses associations consacrées à tel ou tel aspect du patrimoine.
Même sans être des spécialistes chevronnés, il est possible de faire des enquêtes sur le monde des signes qui nous entoure : meubles, marques d’artisans, détails d’architecture, ornements, costumes, numismatique, etc. Modestement, sans prétendre remplacer les études qui existent, ou n’existent pas.

Il y a des conservatoires spécialisé et des amateurs (http://www.ladepeche.fr/article/2002/03/20/401457-mobilier-a-qui-appartient-le-gers.html), des études (par exemple D. Gluck, Dictionnaire du mobilier sud-aquitain ; Ch. Massin, Mobilier-aquitain, périgourdin et landais, et tant d’autres).
Mais nous ne souhaitons qu’une chose : que ceux qui ont le temps prennent le chemin des musées, ouvrent les livres thématiques, sortent leur appareil photo, fassent leur moisson d’images et nous apportent le résultat de leurs recherches dans une idée de renouvellement.

Les quelques photos rassemblées ici montrent l’importance des fleurons, cercles et rosaces dans un certain type de mobilier. Pris en eux-mêmes, ces signes se retrouvent ailleurs qu’en pays gascons. C’est leur fréquence statistiquement mesurable qui leur donne un caractère spécifique et en fait des guides.

Ces images ne doivent pas donner à croire que les cimetières seraient des lieux privilégiés ! On trouve partout des signes qui n’attendent qu’un regard pour leur rendre vie.

Continuez à chercher, étoffons nos bases de données !

JPEG - 55 ko
Saint-Martin de Hinx. Croix au cimetière.
Croix fleuronnée.
JPEG - 32.4 ko
Arzacq-Arraziguet (Chalosse). Croix ornée au cimetière.
Ce type de croix est réputée marquer le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques : Autour d’un cercle central ou rosette, des flèches indiquent quatre points cardinaux.
JPEG - 67.9 ko
Arzacq (64), Chalosse. Type de croix.
Croix aux extrémités légèrement fleuronnées. Rondelle centrale (fin XIXe-XXe s.).
JPEG - 52.7 ko
Arzacq (64), Chalosse. Type de croix.
Croix fleuronnée, rond central. Modèle XIXe-XXe ss.
JPEG - 80.7 ko
Arzacq (64), Chalosse. Type de croix.
Croix fleuronnée.
JPEG - 22 ko
Type de croix à Lourdes (cimetière de l’Egalité).
Croix massive, XIXe ou début XXe s. Fleurons frustes.
JPEG - 30.1 ko
Lourdes. Croix au cimetière de l’Egalité.
Cercle central, bras fleuronnée trilobés.
JPEG - 12.3 ko
Lourdes. Croix.
Type de croix à trois pointes diamants. L’élaboration dépend aussi de la nature du matériau.
JPEG - 7.7 ko
Croix ornée. Lourdes.
Croix fleuronnée. Les bras courbes se réduisent à l’arrondi de la fleur des extrémités. L’étoile versée est sans doute un symbole marial.
JPEG - 4.2 ko
Pimbo. Fleuron.
Entrelacs sur un linteau. Avant le XVIIIe s.
JPEG - 77.3 ko
Boucoue (Chalosse). Rosette à six pétales.
Linteau sous le porche de l’église. Rosette à six pétales. Initialement surtout répandu dans les pays de montagnes, ce signe est généralement tenue en Europe pour un signe (protecteur) associé au feu.
Ce motif est répété sur des carreaux.
JPEG - 78.3 ko
Boucoue (Pousiugues-Boucoue). Rosette et fleur.
Entrée de la chapelle Saint-Laurent (XVe-XVIe s). Fleur (de lys). A droite, une rosette tournoyante à douze rayons (pourrait faire un emblème pan-gascon).
L’église est au flanc du cimetière.
Stèles funéraires discoïdales (XVIIIe s. ?) montrant croix pattée et instruments agricoles.
JPEG - 23.4 ko
Boucoue. Groupe de signes.
Eglise de Boucoue. Linteau. Au centre, une croix fleuronnée.
JPEG - 70.6 ko
Hagetmau. Croix fleurie.
Croix fleurie. début XIXe s. ou avant.
JPEG - 11.6 ko
Lourdes. Croix fleuronnée à rond central.
Cimetière de l’Egalité. Croix fleuronnée avec amorces de branches courbées et rond central.
JPEG - 49.5 ko
Persistance des noms de maisons. Hagetmau.
Persistance des noms de maisons, patrimoine lignager. Sur un caveau au cimetière d’Hagetmau. XXe s.
JPEG - 12.9 ko
Décor étoilé, rosette, croix aux extrémités triples
Hagetmau, tombe du début du XIXe s. : fronton décoré d’étoiles, d’une rosette, d’une croix aux extrémités triples et de deux ailes spiralées (levant-couchant).
JPEG - 38.3 ko
Croix à Hagetmau.
Hagetmau. Croix aux extrémités fleuronnées. Léger arrondi central.
JPEG - 37.6 ko
Croix fleuronnée à Hagetmau.
Croix fleuronnée, léger arrondi central, sur un fronton en arrondi. XIXe s.


Grans de sau




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document