Notre région, c’est la Gascogne !


Un drapeau pour la Gascogne

mardi 11 octobre 2016, par Primaël

JPEG - 38.1 ko

On voit fleurir depuis quelques temps sur internet, mais aussi lors d’événements ou dans quelques lieux touristiques, des drapeaux dits « de Gascogne ». Le débat autour d’un drapeau pour la Gascogne avait été lancé il y a un moment par l’administrateur du site gasconha.com, Tederic Merger. L’idée me semble intéressante, même bonne, car tout en considérant la Gascogne comme part intégrante de l’Occitanie, je considère que le soutien à l’identité gasconne est tout aussi important afin de favoriser la conscientisation de la population à l’importance de la défense de notre langue minorisée. C’est en effet par l’adhésion du peuple – adhésion qui passe par l’accord avec ses représentations – que l’on pourra avoir l’impact le plus puissant. Or chez nous, l’identité gasconne est encore et toujours forte et admise par tous. Un drapeau peut donc être un bon symbole. À condition qu’il évoque, aux yeux de la population, cette même culture. Le drapeau le plus répandu actuellement, au-delà du fait qu’il n’est historiquement que le blason de la généralité d’Auch et qu’il n’est pas connu largement par les Gascons, ne me paraît pas jouer – ni pouvoir jouer – ce rôle, ni dans la forme, ni dans le fond.
J’ose donc, humblement, proposer moi-aussi, un drapeau, qui puisse évoquer au mieux notre culture et notre identité, ainsi que la nécessaire lutte à mener dans l’espoir d’une Renaissance et d’une Résistance populaire. La méthode que j’ai suivie peut être considérée comme une quête dans les profondeurs de mon inconscient – collectif ? - de Gascon. Voici la démarche, et la conclusion que j’en tire.
Les couleurs d’abord. Celles qui semblent largement admises comme gasconnes sont le blanc et le rouge (sur ce point, la majorité semble d’accord) : couleurs de nombreuses villes gasconnes : Auch, Tarbes, Dax, Bayonne, etc... mais aussi des fameuses férias. Il sera nécessaire qu’elles apparaissent. J’ai ainsi pensé à neuf bandes, rouge et blanche, évoquant les neuf peuples de la Novempopulanie, ancêtres de la Gascogne. On pourrait s’arrêter ici, et nous aurions déjà un symbole tout à fait convaincant, gascon par ses couleurs, et ancré dans une réalité historique ancienne. Un véritable drapeau dans sa forme.

Pourtant, il m’a semblé que l’on pouvait aller un peu plus loin. Lors de leur réflexion, les membres de gasconha.com ont pensé à évoquer la forme triangulaire de la Gascogne. Idée intéressante, mais la proposition finale me semble peu heureuse pour un drapeau. Dit de façon un peu rapide, ça manque un peu de nhac, de lyrisme ! En reprenant l’idée du triangle, on pourrait tout aussi bien imiter les nombreux autres drapeaux qui utilisent ce symbole : en le tournant légèrement (cela ne change rien, la Terre est ronde, n’est-ce pas ?), on obtient quelque chose proche d’un véritable étendard. Le triangle peut ainsi y signifier la lutte, l’engagement pour que vive la langue et la culture (à l’image du drapeau palestinien, cubain ou catalan indépendantiste, par exemple). La couleur verte évoque la nature de notre pays : des Landes de Gascogne aux coteaux d’Armagnac, des vignobles bordelais aux Pyrénées. De plus, l’association du rouge, du blanc et du vert, fait écho aux couleurs basques, culture voisine et dont nous partageons les origines (cf Vasconie).

Enfin, j’ajoute dans ce triangle une étoile jaune pour signifier l’Estela du Félibrige et rappeler ainsi les liens culturels, artistiques (notamment littéraires) et linguistiques avec le reste de l’Occitanie, ainsi que le «  », le soleil du célèbre hymne à la Gascogne de Miquèu de Camelat, mais aussi l’ouverture sur l’universalité : des langues, des cultures et des peuples unis sous le même soleil. Une Gascogne résolument tournée vers un avenir lumineux, combatif et plein d’espoir.

« Lhèva xens vergonha lo cap au matin
Lo ton só Gasconha lèu que va sortir »
Miquèu de Camelat


En tot esperar que prengatz pas mau las criticas suu voste trabalh. Coralament, Primaël.



Grans de sau

  • Il va bientôt y avoir plus de drapeaux et de bannières gasconnes que de gens sachant parler le gascon.

  • 1. Je le pense également. Primael a-t-il suivi les longs échanges, les essais multiples sur ce sujet tout au long de ces dernières années ? Il me semble que 3 drapeaux/bannières émergent, à utiliser concurremment, l’histoire choisira s’il faut absolument choisir :
    - la banière de la "petite" Gascogne(Généraité d’Auch) représentant les armes de celle-ci : elle a pour elle d’être encore populaire et souvent hissée ;
    - le drapeau au triangle (rouge et blanc),
    - la croix de Saint-André blanche sur fond rouge (croix éventuellement assortie d’un liséré bleu).

    Sincèrement, je crois que cela suffit amplement et que nous devrions tous maintenant nous consacrer à autrre chose. Dieu sait que les sujets ne manquent pas tout comme les initiatives à prendre pour essayer de faire vivre et promouvoir la substance de la Gascogne. Mais il est curieux de voir combien les drapeaux fascinent !

  • Je n aime pas du tout ce drapeau influencé par Cuba et Catalogne qui n’ont rien de gascon. Quant à la Palestine..et à la référence à l "Occitanie"...
    Le drapeau médiéval à croix de Saint André me semble plus authentique et proche du drapeau basque donc d’origine commune, mais j’aime beaucoup la dame de Brassempouy.
    Il faut que des associations culturelles se mettent autour d’une table avant, pendant ou après un bon repas gascon et choisissent définitivement. Ensuite campagne de promotion par réseaux sociaux et associations culturelles, sportives...
    Ne négligeons pas cet aspect symbolique, par exemple on voit de plus en plus de drapeaux "regionaux" sur les stades, les routes du Tour de France. Il est très important de l’affirmer pour l’identité gasconne, souvent minorée par l’occitanisme ou le jacobinisme des élus locaux technocrates.
    Et merci pour votre site que je consulte avec impatience tous les jours.

  • Pour moi le drapeau en triangle rouge et blanc avec la tête de la Daune est de loin le meilleur (mais je dis bien pour moi). Et de plus il pourrait être arboré (avec une bonne promotion) au cours de matchs par les supporters de Dax, Tarbes, Auch, Biarritz (plus timidement), enfin par tous les clubs aux couleurs rouge et blanc. Exemple le "« gwen ar du »" comme l’arborent les clubs de Vannes (rugby) ou les clubs de foot bretons.
    D’ailleurs celui de Primaël, avec les neuf bandes rouge et blanches et un triangle blanc avec la Daune à la place de ce vert et cette étoile jaune, ne me semblerait pas mal, les neuf peuples valent bien les évéchés. En tout cas en Bretagne, il a mis 60 ans à décoller mais depuis 30ans il est parti en flêche...
    On pourrait l’appeler le « roje e blanc »

  • La généralité d’Auch est une référence trop souvent utilisée pour définir la Gascogne. Or, par rapport à la longue histoire gasconne, depuis l’antiquité aquitaine et novempopulanienne jusqu’à la Révolution, cette généralité n’a été qu’une très éphémère division administrative créée en 1716 et ayant connu de nombreuses vicissitudes ainsi qu’une certaine instabilité territoriale jusqu’à sa disparition en 1790. Donc, baser la Gascogne sur une période, très hachée, de moins de 80 ans, est une grave erreur historique. D’autant plus que cette généralité excluait des territoires aquitains-gascons depuis toujours (Born et Buch) et en incluait d’autres qui n’avaient jamais étés historiquement gascons (franges toulousaines).
    Quand aux armes de la Gascogne, celles créées au temps de Louis XIV ne sont pas proprement gasconnes mais une création du héraut d’armes du Roi Soleil. Comme la Gascogne à proprement parler, le duché-comté, avait disparu en 1063, avant l’établissement de l’héraldique médiévale, il n’y a pas d’emblème pour la totalité de la Gascogne et il est encore à créer, par des Gascons si possible. Le triangle, sans la dame mais avec les armoiries pensées par l’équipe GSG-PJM, est sans doute le meilleur. A vous de l’imposer.

  • Définitivement, le triangle avec lo cap de la Dauna est la meilleure option.
    En tout cas je l’adopte...

  • Merci pour vos réactions rapides ! Je vais essayer de vous répondre.

    "Il est curieux de voir combien les drapeaux fascinent" : non, non rassurez-vous, ce n’est pas de la fascination. Bien au contraire, je pourrais même dire que je ne suis pas très sensible au concept de drapeau, au patriotisme à l’étasunienne, et tout le bazar. J’avais suivi il y a quelques années le débat sur ces pages (c’est alors que cette idée de drapeau m’était venue à l’esprit), mais ne trouvant pas le sujet si nécessaire, je n’avais rien proposé.
    C’est en allant par hasard ces jours-ci sur l’article "Gascogne" de wikipédia que j’ai découvert que le blason de la généralité d’Auch était donné comme le drapeau de la Gascogne. Je me suis dis que c’était bien triste d’en arriver là et j’ai souhaité participer aux propositions, car je suis quand même d’accord pour dire que ce symbole peut jouer un rôle, parmi tant d’autres, dans la résistance, et que parfois, il peut même évoquer de belles choses, à condition de ne pas tomber dans l’excès. Et tant qu’à créer quelque chose de neuf, autant que ce soit sympa, et un brin festif !

    Au passage, moi qui suis auscitain, je peux vous assurer n’avoir jamais vu ce drapeau de la généralité à aucun moment de ma jeunesse ni sur la mairie ni ailleurs. A dire vrai, personne ne le connait chez nous... Pas si populaire que ça donc. Je pense que les aléas d’internet ont bien plus joué en sa faveur qu’autre chose.

    En revanche, je pense que s’il est bien une chose admise par tous en Gascogne, c’est la popularité des couleurs rouge et blanche (un bon nombre de villes, les courses landaises, les férias même si pas originairement gasconnes, mais bon désormais... etc...). Il me semble cependant que le drapeau aux deux triangles rouge et blanc évoque plus un fanion qu’un drapeau. Mais c’est un point de vue esthétique finalement.

    Enfin, le triangle vert (je pourrais arguer que cela permet d’intégrer Lo Mont au débat !) me semblait intéressant pour signifier le lien avec les cousins basques. Maintenant, que cela évoque Cuba ou la Palestine me gêne moins que la croix des croisades ! Mais c’est un avis très personnel bien sûr.

    Finalement, la Gascogne a bien des couleurs. Elle n’a pas de drapeau. Peut-être est-ce là son destin.
    Ce qui est sûr, c’est que les symboles sont créés pour évoquer un contenu. Si le contenu est inexistant, le symbole ne peut pas fonctionner. C’est d’ailleurs peut-être pour cela que le drapeau dit "occitan" prend plus facilement, même en Gascogne, car il évoque un projet (aussi bancal soit-il, mais bien réel) : des calandretas, en passant par les festivals, des émissions de télé, aux journaux ou les quelques partis politiques qui parviennent à se faire entendre localement.
    En définitive, je pense que les pays occitans (Gascogne comprise) n’ont toujours eu dans l’histoire pour véritable étendard que la plume et la lyre. Et de ce côté, ça produit encore et toujours, et tant mieux. Mais ça, c’est un autre débat.
    En tot cas, mercia plan per la discussion,
    Bona serada e adixatz !
    Primaël

  • Adixatz Primael.
    Peut-être rattachez-vous bien vite les calendretas et festivals en Gascogne à la stricte idéologie occitaniste.Ils y sont surtout le fait de Gascons aimant leur pays et sa culture.Et on voit de plus en plus souvent la banière de la petite Gascogne (les autres ne sont guère reproduites encore)dans ce genre d’évènements,le drapeau à la croix occitane se faisant plus discret ...Mais encore une fois,je crois que nous avons mieux à faire que de recommencer tous les ans à discuter au long de 50 posts les raisons pour lesquelles nous aimons ce drapeau ci ou ce drapeau là et pas l’autre,etc... Vous semblez ne pas manquer d’imagination et d’initiative, vous pouvez sûrement les mettre au service de la Gascogne dans d’autres domaine,non ?
    Coraument,
    GSG

  • Je salut ici , la belle énergie de Primael , mais il est vrais que nous avons déjà 3 beaux drapeaux décliné sous différentes variantes ...sa commence à faire beaucoup ...mais après tout la Gascogne est généreuse ...qui sait ...peut être il y a de la place pour un 4éme...
    Pourtant
    le trenca avec ou sans la Daune , chargé ou non d’armoiries (que je trouve pas mal du tout )
    le sautoir " historique " des croisades ( superbe ) et
    la bannière de la province ,décliné en drapeau : c’est déjà pas mal .
    Cette dernière n’a pas votre faveur :pourtant elle est connue , reconnue et s’est la seule des 3 qui est aux frontons des mairies , donc officiel. Auscitains également , mais peut être plus ancien dans le temps , je peux vous assurer qu’il y a 30 ans elle y était présente , souvent d’ailleurs sur des menues objets souvenirs vendu aux touristes ...( un peu ringard je vous l’accorde ) Depuis , s’est vrais , elle a été proprement "éradiqué " , et les jeunes générations ne la connaisse plus ...cherchez à qui le crime profite ...
    Bon évidement , elle ne représente pas la totalité de la Gascogne = on peut pas être parfait . Pourtant elle est plus Gasconne que vous ne croyez , car elle ne sort pas d’un chapeau de magicien , mais au contraire d’une longue tradition héraldique ,celle des comtes d’Armagnac ( on peu pas faire plus Gascon ...) évidement , de très nombreux sites la dénigre , (là aussi à qui le crime profite ...) . Je vous envoie la photo de se plafond décoré en 1565 au palais des Papes d’Avignon , où l’on peut voir les armoiries d’un des derniers Armagnac : lion ET gerbe de blé , issue de l’écu et du cimier de cette famille qui descendait des derniers Duc et Comtes de Gascogne ...et qui ont certainement inspirés les armoiries de la province .J’espère que cela vous fera réfléchir sur l’opportunité de discréditer nos vieilles armoiries ...On va pas refaire l’histoire mais avec la Province de Gascogne des 3 derniers Louis, la Généralité d’Auch ...c’est la dernière fois ( avec la Guyenne , qui a subit le même sort ) que la Gascogne était officiellement présente !
    Depuis 1789 , c’est finie ! Et depuis nous assistons consterné à la lente disparition de notre univers Gascon ...Dont la création de la nouvelle Aquitaine et de l’Occitanie ( vrais tour de passe-passe lui ) est le point d’orgue . Mais ne pouvant descendre plus bas , il nous reste maintenant à remonter la Gascogne hors du gouffre ou nos institutions jacobine l’on précipitée ...et nous aurons alors besoin de toutes les bonnes volontés .

    JPEG - 29.2 ko
  • Drapeau à La Daune pour moi
    j’en ai eu un il y a quelques années, que j’ai trimballé un peu partout pour faire de la "pub", fêtes de Dax pendant 2 ans (il s’est perdu la deuxième année...), je l’ai amené dans les tribunes de Montpellier en suivant un match du TFC, je l’ai même fait suivre jusqu’à Edimbourg pour un match du Tournoi, il a été accroché au mur de la bodéga de Montfort-en-Chalosse (puis repris pour retourner à Dax, ça a mal fini) ....
    j’en ai depuis un second chez moi, j’avoue que je ne le sors plus pour ne pas le perdre
    j’ai le tee-shirt, que je mets systématiquement un jour aux fêtes de Dax,
    j’ai eu l’autocollant sur mon ancienne voiture
    etc...

    bref, j’ai fait le boulot

  • J’ai ma préférence "perso" et je l’ai expliquée sur le site il y a longtemps. N’èi pas cambiat !
    Maintenant, comme Gérard, j’ai remarqué que ce sujet fascine ; c’est un sujet passionnel qui peut nous diviser, et risquerait donc, si on ne faisait pas attention, d’aller contre le but d’un emblème commun : nous souder, nous rendre plus visibles et plus forts.
    Donc, il ne suffira pas, comme le suggère Guillosson, de se mettre autour d’une table et de trancher définitivement au cours d’un "bon repas gascon" ! Le repas ne risquerait-il pas de se terminer en trucs et patacs ?-)

    Pour avancer quand même, je préconise de faire avec le plus d’objectivité possible une sélection de trois ou quatre drapeaux qui ont déjà reçu un nombre suffisant d’approbations.
    Gasconha.com pourrait présenter cette sélection en listant les avantages et les inconvénients de chaque drapeau, tels qu’avancés par les uns ou les autres.
    Nous pourrions présenter cette sélection "objective" au public désireux d’arborer un drapeau gascon. Il choisirait. Au fil du temps, une ou deux préférences collectives pourraient se dégager... on aurait déjà avancé.

    On ne doit pas non plus empêcher les partisans des différents drapeaux de continuer d’argumenter, ici et ailleurs, dans le respect mutuel, et de promouvoir leur préféré.

  • Tederic, que soi lhèu drin feniant mes... E poderés tornar publicar las "preseleccion" de drapèus ?

    Lo drapèu de la Dauna que m’agrada mes ne sèi pas mei los quaus avèn avut pro de succès. Que pensi de mei en mei que n’existerà pas de drapèu perfèit tà cada gascon. Jo que volí véder drin de jaune a la debuta, e adara... Be me ’n foti !

    Com ac as dit, que cau demandar au monde quin drapèu vòlen.
    E podetz har un sondatge sus aqueth siti, o sus Facebook ?

  • Je vote pour ...le BON REPAS !
    Réunissons nous ! Que chacun et chacune amène son drapeau , et sa différence . Au dessert , on s’apercevra que nous sommes tous GASCON !
    ON chantera , on parlera fort , et c’est l’amour du Pays Gascon qui s’exprimera ...
    Fondons le jour 1 du renouveau , avec nos bannières : trenca , sautoir , écartelé ...et parlons de l’avenir , ont a assez pleuré le passé ...
    Montrons que les Gascons sont toujours là ! et pour longtemps !
    Essayons de synthétiser et de concrétiser toute cette énergie pour avoir une action (non violente et démocratique ) commune face aux fossoyeurs de la Gascogne .

  • Encore un drapeau, super ...moi je trouve cela sympathique ! Au fond , cela reflète bien la Gascogne : c’est un pays très divisé de tout ans , et pourtant , terriblement uni !
    Chacun apportant Sa culture , de Sa région ...Le Béarnais , Le Commingeois , l’Armagnacais , le Bigourdan , et tant d’autre ...Plus de 20 peuples disait Strabon ...Tous faible et obscure ...Mais les non-Gascons ne peuvent pas comprendre se qui fait toute notre particularité ! N’essayons pas de ressembler aux autres : soyons nous même , c’est se que nous faisons de mieux !

  • Le thème du drapeau gascon et celui d’armoiries valables pour toute la Gascogne (= l’ensemble des pays gascons) ont fait l’objet sur ce site, depuis des années, de très nombreuses discussions qui représentent au moins plus d’une centaine de pages, sinon le double en petit caractères. Kilométrique.

    Au départ, chacun y allait de son idée, et aucun choix ne semblait pouvoir être fait : incompatibilité des goûts, des références, des intentions...
    Et d’ailleurs, aucun choix ne peut contenter tout le monde.

    Tous les emblèmes possibles ont été discutés, contestés, défendus avec toutes sortes d’arguments, des sources nouvelles ont même été mises à jour. La méthode a été questionnée.

    Au bout de longues discussions / disputes, il est apparu
    - que les couleurs gasconnes à privilégier étaient le blanc, le rouge, un peu de bleu et d’or éventuellement ;
    - que pour le drapeau le sautoir ou Saint-André blanc sur fond rouge et le Trencat rouge et blanc étaient les meilleurs possibles ;
    - que la Dauna pouvait être utilisée en-dehors des drapeaux, comme un marqueur en lui-même ;
    - que la Croix de Gascogne était un emblème auto-suffisant.
    - que les armoiries synthétiques si péniblement finalisées, après des dizaines d’essais graphiques, étaient maintenant stabilisées.
    - que les autres emblèmes de pays gascons, notamment l’escuarterat de la Généralité d’Auch, les vaches de Béarn et le léopard de Guyenne pouvaient, et même devaient, s’utiliser complémentairement.

    Ca n’est pas allé tout seul !

    Il ne me semble ni souhaitable ni possible, même si par quelque découverte miraculeuse nous trouvions "mieux" ou plus pertinent que ce qui a été retenu, de recommencer ce travail.

    Je demande que l’on s’en tienne à cinq emblèmes majeurs pan-gascons :

    - drapeau Trencat \
    - drapeau Sautoir X
    - croix de Gascogne +֍
    - Dauna
    - blason pan-gascon

    Il est temps de faire valoir ce qui a été fait et de passer à autres choses, par exemple l’achèvement de la carte des pays gascons, brutalement interrompue, et les modestes projets d’édition et de diffusion pour lesquels avait été lancée l’idée d’une cagnotte (pas d’écho à ce jour...).
    Et la diffusion du Manifeste gascon.

  • Oh, encore un nouveau drapeau pour la Gascogne ! Géniaaaaaal !

    Il y avait longtemps et ça manquait un peu. Voici donc un pays qui n’existe pas mais qui dispose de 897 drapeaux.

    Allez, à quand le suivant ?

    Il va bientôt falloir rebaptiser ce site Drapeaux.com....

  • On peut trouver le débat sur le drapeau illusoire mais il est fondamental pour la renaissance de l identité gasconne si malmenée. Même les Roms, peuple sans état et sans racine géographique, ont leur drapeau. Rappelons nous aussi le succès de l autocollant Oc dans les années 70...

    Il est évident que le combat pour la langue, la réalisation de la carte des pays gascons et la diffusion du Manifeste sont aussi importants.
    Pourquoi ne pas organiser des États Généraux de Gascogne avec une centaine de délégués des associations culturelles qui se reconnaissent dans le Manifeste et auront la légitimité démocratique pour choisir les symboles dont le drapeau. Il

  • Trop de drapeaux ," tue " le drapeaux ?
    Vous pouvez vous en moquez , en rire ou vous agacez ...
    Je trouve que c’est un bel exemple de créativité , un intéressement sincère pour le passé et le futur de la Gascogne .
    Mais en toute chose , il faut de la mesure , et vous avez raison de restreindre le choix au trencat et au sautoir pour représenter l’ensemble des Pays Gascons ou "grande Gascogne " . Chacun gardant pour son " territoire " , les bannières transmit par nos ancêtres ...
    Et vous avez également raison en répétant que cela a été dit et redit ...
    Oui à une cagnotte , une réunion , un repas au cours duquel nous pouvons mettre certaine idées en oeuvre .
    Mais préparons cela avec soin : un lieu central pour tous (peut être St Sever ?) ,convivial mais calme pour travailler, une date pour que chacun puissent prendre ses dispositions familiale et professionnel ...(minimum 2 mois à l’avance ...)
    Qu’en pensez vous ?

  • Par principe, je suis partant pour toute proposition de repas.
    A chaque fois, c’est pour certains d’entre nous l’occasion de faire connaissance.
    Bien sûr nous ne réunirons à chaque fois qu’une partie des intéressés...
    J’avais pensé à Labastide d’Armagnac, comme je l’ai annoncé ailleurs hier, mais c’est samedi prochain ! Donc probablement trop tard.

  • 897 drapèus ? Hèra plâ ! Que caleré ha û libe de touts aquestes drapèus dab lous esplics e las entencioûs deus autous. Be seré enteressant e enstructiu. Ta que ne sia pas perdut tout aqueth tribalh... e touts aqueths sauneys...
    Ta la resta, qu’at sabem lous drapèus ne s’impausan pas sonque quoan soun ouficiaus, qu’ey à dise emplegat per û poudé poulitic : la coumunautat d’Euskadi, lou gouvern d’Aragoû...

    • N’auram pas de coumunautat poulitique pan-gascoune avans lountéms.
      L’idée qu’és adare de prepausà ue seleccioun de dus ou tres, quate maximum, drapèths pan-gascouns, dén laquau poudéré putzà tout ourganisme (énterprese, coulectibitat loucau...) desirous d’utilizà un simbèu gascoun.
      Dens aqueths tres ou quate drapèths pan-gascouns, pensi que cau au mensh, pr’amou qu’an abut dinc adare lou mey d’aproubacioun (au mensh sus Gasconha.com) :
      - lou trencat de la Daune :

      JPEG - 2.5 ko

      - lou "sautoir" :

      JPEG - 2.4 ko
      Croix de Saint-André, ou croix en sautoir

      - un ou dus autes, qu’aurén abut dinc adare prou d’aproubacioun ?

      La lecture dous grans de sau precedents de PJM e TS que’m suggerís que caleré présentà dén lou medish article :

      1) drapèths d’ourigine éraldique qui ne soun pas pan-gascouns, mès soun bien couneishuts :
      - l’escuarterat de las garbes e dous liouns (qui coubrís toutun bère part de la Gascougne)
      - lou drapèth guianés au liupard
      - lou drapèth biarnés de las baques

      2) lou blasoun sintetic :

      JPEG - 389.7 ko
      Recommandation d’armes pour la Gascogne ou les Pays Gascons
      Recommandation d’armes ou armoiries synthétiques pour la Gascogne. (2016)
      Voir l’argumentaire.

      3) simbèus isoulats : croutz gascoune (laquau ?), Daune souléte ?
      A prepaus de la Daune, qu’èi bien coumprés que PJM ne l’accepte pas sus nat drapèth. Mès ne’m pareish pas poussible d’ignourar que la majouritat dous qui la bolen coum simbèu gascoun la besen sou drapèth "trencat".

  • Que i a autant de drapèus de Gasconha com de grafias deu gascon...

  • Bonne idée de résumer, sinon on s’y perdrait.
    Dauna suu Trencat ? Ce qui montre bien que toute seule elle ne suffit pas. Mieux vaut à mon avis la présenter à part, comme la crotz.
    Ces deux signes ont aussi l’utilité d’échapper au seul drapeau pour s’adapter à des objets d’un autre type.
    Tant que nous nous en tenons à ces 5 marqueurs : 2 drapeaux, 2 signes et 1 blason, d’ailleurs combinables entre eux ou avec d’autres (emblèmes de communes, de clubs, d’entreprises, labels, bibelots...) pas de problème : on peut couvrir un champ d’activités très large.

  • A mon humble avis : Les " Grandes" armoiries de la " Grande " Gascogne sont très bien , mais hélas, peu lisible sur un support " type bannière ". Il faudrait les ramener à 4 ou 5 Pays pour plus de visibilité, si vous les mettez au centre d’un drapeau Trencat ou Sautoir ...voire à 3 ou 4 .Un écartelé serait suffisant ,un tiercé également ... au delà l’image est " brouillé " : un drapeau doit pouvoir être vue de loin ...
    Sinon, elles ont beaucoup de succès sur facebook , elles en auraient également sur des mugs , drap de bain , tee-shirt ...et béret !
    Peut être de quoi financer une futur association de Gascon ? ( ou l’inverse ! )

  • Le trencat sans la Dauna. A l’époque où elle a été sculptée, il n’y avait ni Gascogne ni Gascons. Je trouve que, même si elle est esthétique, elle alourdit inutilement le drapeau, qui se doit d’être le plus simple possible. Sans elle, on peut le décliner, notamment avec le blason ou chacune de ses composantes.

  • On peut adapter. Un buste de la Daune remplacerait Marianne, drapé dans le Trencat ou le sautoir, dans toutes les mairies.
    Je crois qu’on peut facilement combiner sans créer de nouveaux emblèmes.

    Toutes les discussions des années passées se trouvent dans les archives du site. On doit pouvoir retrouver en cliquant dans la case Cercatz (Daune, drapeau, blason, emblèmes, et mots du même champ). Je crois qu’on y a vraiment pris le sujet à bras le corps.
    Je rappelle la petite synthèse à consulter ici, squelettique j’en conviens par rapport aux longues pages de débats entre tous les contributeurs.
    LES EMBLÈMES GASCONS

  • Après m’être entretenu avec Tédéric il y a quelques semaines et après avoir consulté les récents commentaires des différents intervenants, deux evidences me sont venues à l’esprit : Les couleurs faisant l’unanimité sont le rouge et le blanc ;le triangle symbolisant le territoire gascon semble lui aussi réunir un consensus.A ce stade le drapeau définit la Gascogne,mais afin de compléter sa référence historique , ne serait-il pas judicieux d’ajouter sur la partie senestre les 9 bandes rouge et blanches représentatives des 9 pays de la Novempopulanie,en positionnant les 1ère et dernière bandes blanches en haut et en bas du drapeau,ceci afin de ne pas occulter la pointe basse du triangle dans le rouge de la bande du bas. Ceci est une idée qui me semble représentative de l’interprétation simple que pourraient en faire tous les gascons.

  • 28. Après de longs échanges l’an passé (et les années antérieures) un consensus (certes entre quelques gasconhautes, qui ne représentent pas forcément l’éventuelle opinion des 3 millions (?) d’habitants de la Gascogne...) s’est dégagé pour proposer aux Gascons non pas un mais trois drapeaux, entre lesquelles l’histoire choisira éventuellement :
    - le triangle rouge et blanc que vous évoquez,
    - la croix de Saint-André blanche sur fond rouge
    (NB :ces deux là n’ont pas de légitimité historique vérifiable mais commencent à faire doucement leur chemin) et
    - la bannière de la "petite "Gascogne à savoir l’écartelé représentant les armes de Gascogne du XVIIè siècle ,souvent arborée dans le Gers et un peu dans les Landes.
    Je crois qu’il ne serait pas judicieux de compliquer le jeu avec de nouvelles propositions risquant de troubler le public .Au reste, si la croix de St-André (option 2) est une réminiscence graphique tant de l’ikurrina de nos voisins que des drapeaux des trois royaumes britanniques, votre proposition est un écho aux 9 et 10 lignes noires et blanches du drapeau breton (créé vers 1920 et pas historique non plus,d’ailleurs) ou au "stars ans stripes" américain .C’est plus loin de nous et la Novempopulanie des I/VIè siècles aussi avec ses 9 voire 30 peuples(en fait on ne sait pas trop ...).Visiuellement votre idée n’est sans doute pas laide du tout mais je ne conseille pas de la retenir pour toutes ces raisons.

  • Vous avez vu que "la nlle Aquitaine" a choisi un logo :

    http://www.sudouest.fr/2016/12/16/voici-le-nouveau-logo-de-la-region-nouvelle-aquitaine-3033419-6058.php

    A l’envers on pourrait croire à un jambon et à des tranches de mousset :

    Heberger image

  • On aurait dû nommer les régions suivant leur capitale : région de Toulouse, région de Bordeaux, région de Rennes, etc.

    Qui a conçu ce truc, qui l’a dessiné et combien l’a-t-on payé, et à qui ? Je ne demande pas "qui va le payer ?" puisque la réponse est connue.

  • D apreS SO de ce jour ce serait le service interne a la NA .D apres Rousset il n aurait donc rien coute.

  • Le drapeau que je préfère est celui de Jurgi (qui en a proposé plusieurs) :

    Hebergeur d'image

    Les mêmes couleurs que l’"ancien drapeau" de la Gascogne.

  • Finalement au visu de tout ce que nous avons tous proposé,la DAUNA est vraiment ce qui se fait de mieux...et on commence à la voir dans pas mal d’endroits...c’est donc qu’elle plait ,et malgré ma dernière proposition (qui valait ce qu’elle valait) j’ai un gros coup de cœur pour cette belle gasconne !

  • La 2000 ème idée pour un drapeau gascon.
    Calquée sur la proposition de Jurgi mais intégrant le blason de la petite Gascogne avec une croix blanche.

    Hebergeur d'image

  • La trois millième est en vue pour le Cap d’An 2018 :on progresse !

    Et si on passait à autre chose ?




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document