Notre région, c’est la Gascogne !


Un problème identitaire charentais ?

Quand les Charentais s’inspirent des Basques ...

vendredi 12 août 2016, par Vincent P.

JPEG - 99.2 ko

Un regard au hasard sur la photo d’une amie en direct de Marennes (17), un nom étrange qui like sous le nom "drapeau_charentais", je clique : hé bé ho !

Qui est derrière cette initiative ? Je n’en sais trop rien, je constate en tout cas que l’initiative a 2 semaines, et il est difficile de se tromper, malgré les justifications un peu alambiquées (cf ici) : c’est un modèle inspiré du drapeau basque, avec les couleurs de l’ancienne région administrative Aquitaine.

Je suis à fond pour le maintien de l’identité charentaise dans le cadre de la Nouvelle Aquitaine, ce monstre. Trans-départementalité, nécessité d’identification à plus petite échelle, le projet a tout pour nous séduire, il conviendrait vraiment d’encourager nos voisins septentrionaux.

Mais ...

Il y un vrai problème identitaire charentais : qui a suivi les débats sur la réforme territoriale connaît le tropisme bordelais de ces deux départements. Personne ne le niera, il est légitime, normal, Bordeaux est une métropole en partage, je crois que nous sommes tous d’accord sur ce point.

Cependant, il y a dans certains secteurs charentais la volonté de nier les liens avec le Poitou : une même langue, une même architecture, les mêmes patronymes, des paysages similaires, bref, une même civilisation entre Gironde et Loire, sans mettre de côté les espaces de transition vers d’autres aires culturelles (Nord-Gironde et Entre-deux-Mers au sud, Pays de Retz et Mauges au nord).

La négation de la réalité charentaise, de centre-ouest, va parfois très loin dans certains secteurs actifs dans les Charentes (je regrette cette identification au nom des deux départements mais elle semble populaire) : les Charentais seraient des gens du "Sud-Ouest", quand les Poitevins ne le seraient pas, et surtout, c’est là que la thématique interesse Gasconha.com, les Charentais se sentiraient en collusion avec notre espace que nous disons "vascon".

Le ski dans les Pyrénées, l’attrait pour le Pays Basque, le pin maritime, ... En somme, les Charentes résumées à l’éclectisme de Royan, en mode "Le Festin". Bien loin de la réalité charentaise.

Je ne crois pas exagérer : il y a dans les Charentes, depuis peut-être deux décennies, un vrai trouble identitaire, une absolue confusion culturelle, qui n’est pas différente de ce que l’on voit ailleurs en France cependant. Il est assez saugrenu de voir aujourd’hui, certainement pas inconsciemment, des secteurs charentais piocher dans les oripeaux basques pour définir une identité charentaise qui sera dès lors, pour le coup inconsciemment, rattachée à une vague culture "Sud-Ouest Atlantique".

Et le paradoxe n’est pas des moindres à constater que ce sont des Charentais qui jouent sans souci cette carte bascoïde un peu publicitaire quand nous-autres, Gascons, répugnons encore largement à tout rapprochement avec les Basques, alors même qu’ils sont nos voisins immédiats, et nous le savons, nos "cousins" au sens propre.

Quelque chose cloche chez les Charentais : ils ne savent plus qui ils sont. Mais quelque chose cloche chez nous : nous ne sommes même pas capables de voir ce qui marche et laissons nos voisins faire ce que nous devrions faire.


Voir en ligne : Le drapeau charentais sur Instagram



Grans de sau

  • Le "saintongeais" n’est pas vraiment distinct du "poitevin", sinon par l’exacerbation des petites différences (le "narcissisme des petites différences"). Un peu comme le " béarnais" (lequel ?) serait distinct du gascon.

    Ce genre de malaise est commun chez les peuples qui n’ont plus de soutien identitaire fort et organisé, quand leur tradition est éparpillée plus que partagée, abandonnée à quelques fantaisies locales...

    Il y a pourtant des marqueurs poitevins-saintongeais forts, mais, comme pour la Gascogne, la diffusion fait difficulté :

    http://svowebmaster.free.fr/drapeaux_poitou.htm

    http://svowebmaster.free.fr/drapeaux_saintonge.htm

    etc.

    Problème français.

  • Les signes de bonne santé identitaire en Saintonge et Angoumois sont plus forts qu’en Gascogne, et certainement qu’en Bordelais en tout cas : dès que l’on pénètre dans l’ancienne Saintonge, l’on voit des drapeaux "Charente-Maritime" en nombre, des totems identitaires sont mis en avant (les fameuses cagouilles), même dans les supermarchés l’on trouve des livres régionaux, avec usage du saintongeais.

    Mon propos n’était pas de reprocher aux Saintongeais leur volonté de différenciation des Poitevins (même si je suis bien incapable de voir une différence notable : une langue identique, les mêmes patronymes, une même architecture, une même civilisation agricole de l’Ouest, ...) mais de constater le paradoxe qu’il y a, aujourd’hui, à voir ces premiers aller piocher dans le domaine des symboles basques (même s’ils ont 150 ans) pour affirmer leur identité.

  • IL faut rester prudent : tout les drapeaux avec " sautoir et croix " ne sont pas forcément un rappel du drapeau Basque ( ou du Royaume-Uni ...).
    Les traits blancs rappellent l’architecture des poutres des carrelets ainsi que la couleur du calcaire de la région ...
    Le vert et le bleu représentent la vigne , la forêt - l’océan , le fleuve ...
    ( d’après le site de présentation du drapeau ...)
    Les Picto-charentais ont déjà un très beau drapeau ( non officiel )
    L’important c’est que les charentais, eux, vois cette différence avec le Poitou et le reste de la Grande Aquitaine et essaye de la montrer . Nous ne faisons pas autre chose en Gascogne Orientale pour nous démarquer du Languedoc ( même si pour moi ,la différence est plus net !)

  • Bonjour à tous,

    Quelle belle surprise de voir que l’on parle aussi du drapeau charentais ailleurs que dans les Charentes ! :)
    Je suis le créateur de ce drapeau, et c’est avec plaisir que je tiens à en parler et à le défendre !

    Tout d’abord, ce qui m’a le plus motivé à le créer, c’est justement l’absence d’un drapeau représentatif des Charentes.
    Il existe bien un drapeau en Aunis, en Saintonge et en Angoumois... Même s’ils sont très beaux et historiques, chacun de ces drapeaux ne représentent qu’une partie du territoire.
    Il manque donc un symbole qui rassemblerait tous les Charentais. Car il existe bien une identité charentaise qui se traduit par des paysages, une architecture, la vigne, la gastronomie (taper "gastronomie charentaise" dans google...), le pineau des Charentes, le Cognac, un fleuve, un art de vivre...
    Les réseaux sociaux et notamment Instagram reflètent d’ailleurs très bien la vitalité de l’identité charentaise.

    Concernant les liens avec le Poitou, ils sont bien réels en effet, même si un trait d’union a toujours existé entre les deux ("Poitou" - "Charentes" : donc deux territoires ?). Mais pas plus les Poitevins que les Charentais se sentent totalement appartenir à la même entité. D’ailleurs les Charentais ne se sont jamais appropriés le drapeau poitevin créé avec le lion rouge et les bandes noire et blanche. Ce drapeau est d’ailleurs ambiguë car souvent présenté comme le drapeau du Poitou : http://poitevin.chez.com/histouere.html. De plus, il suffit de voir les nouvelles initiatives des Poitevins pour se rendre compte que les deux territoires ne forment pas qu’un : http://www.lavienne86.fr/actualite/783/23-le-poitou-devient-une-marque.htm?showcomment=1&abus=148

    En ce qui concerne le drapeau charentais en lui-même, il n’a pas vocation à être une copie du drapeau basque, cela serait contradictoire avec l’esprit même du drapeau et l’envie d’afficher notre propre identité. D’ailleurs, comme l’a souligné T-S en commentaire, le blanc du drapeau a plusieurs significations et en ce sens, je n’ai jamais eu de remarque concernant une quelconque copie !! Par ailleurs, le drapeau me ferait penser davantage à celui du Royaume-Uni qui est plus populaire dans l’esprit des gens mais après tout, le Royaume-Uni est en partie lié à l’histoire charentaise...

    Quant aux couleurs du drapeau, elles ont été choisies pour rappeler le côté maritime du territoire (le bleu) mais également le côté terrien (le vert). Les Charentes ont véritablement deux facettes complémentaires. Alors oui, en effet, le bleu et le vert sont les couleurs de l’ancienne région "Aquitaine" mais ces couleurs sont aussi et surtout les couleurs de l’actuel logo de la Charente-Maritime (les fameuses mouettes... l’une représentant les atouts de la mer et l’autre de la terre). Logo que je trouve dépassé mais pourtant utilisé par beaucoup souhaitant afficher leur identité charentaise ou simplement leur affection pour ce territoire. Un vrai drapeau semble donc le bienvenu... :)

    "c’est un modèle inspiré du drapeau basque, avec les couleurs de l’ancienne région administrative Aquitaine" > Donc, non, je suis navré mais le Pays Basque, aussi merveilleux territoire soit-il, ainsi que plus largement l’ancienne Aquitaine, n’ont pas été des sources d’inspiration pour la création du drapeau Charentais. D’autant plus que je connais très mal cette région, j’y suis passé une seule fois au Pays Basque quand j’étais enfant. Je connais finalement très mal ce coin et j’aimerai vraiment le découvrir. Ce n’est pas les Charentais qui me contredirons pour affirmer que nous avons suffisamment d’atouts et de sources d’inspiration en Charente-Maritime et Charente sans avoir besoin d’aller piocher chez les voisins et au-delà !

    À propos du terme "Charentes", je pense qu’il va falloir s’y habituer car nous allons vers une utilisation plus accrue comme en témoigne la prochaine fusion des agences de tourisme de Charente et Charente-Maritime et la volonté de créer une destination unique "Charentes" : http://www.sudouest.fr/2016/04/18/ils-veulent-mettre-en-commun-leurs-atouts-2333774-1391.php
    http://vie-charentaise.reussir.fr/actualites/vers-une-agence-de-tourisme-des-charentes-au-1er-janvier-2017:B3M9OXU8.html

    Les Charentais savent qui ils sont, un drapeau leur permet simplement de l’affirmer et d’exister dans cette Grande-Aquitaine et même au-delà. Ils suffit de voir toutes les personnes qui commencent déjà à se l’approprier !

    Au plaisir de vous lire et au passage bravo pour ce site très riche sur la culture Gasconne que je viens de découvrir !

    Aurélien
    http://www.drapeau-charentais.com

  • E’m pensi Vincent que veis l’èrba mè verta de l’aut costat. Qu’èi viscut pendènt 4 ans en lo Poitou, n’èi pas vist arré goaire de sentit identitari, sonque quauques pegaus com l’ahar de le "cagouille", lou "farci" o atau.

    Quèn lo vòst sentit identitari se’n tèn en ua faiçon dif’rènta de díser "serpillère" (la "since", ça’m par), n’atz pas bròi jorns davant vos...




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document