Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Plus qu’un mois pour voir les clichés d’Arnaudin à Bordeaux

lundi 28 septembre 2015, par Tederic Merger

Arnaudin a été évoqué ici récemment.


Voir en ligne : Exposition "Félix Arnaudin, le guetteur mélancolique" au Musée d’Aquitaine



Grans de sau

  • Trois des photos exposées (sinon, voir aussi le lien ci-contre) :
    Femme à cheval
    Portrait de famille
    Vue du parc depuis la maison de Félix Arnaudin

    Rechercher Arnaudin dans les collections des musées de Bordeaux

    J’avais déjà vu des photos d’Arnaudin, mais jamais autant à la fois.
    Une des choses que j’ai cru comprendre : il ne souhaitait pas tant que ça que ses personnages prennent la pose, mais le matériel photographique de l’époque l’y contraignait.
    Ensuite, j’ai vu qu’il plaçait parfois des personnages devant un fond recouvert d’un drap uni ; je trouve ça dommage parce que ça masque des détails de l’environnement ; je ne pense pas, pourtant, qu’Arnaudin voulait les cacher, puisqu’il photographie aussi souvent des personnages devant des décors très humbles.

    Dernière réflexion : c’est peut-être le noir et blanc qui peut donner une impression de tristesse ; si j’imagine les scènes en couleur, je ne les sens pas tristes ; ni tristes, ni gaies... la vie, dans un décor très typique...




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document