Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Cervantes et les gascons

Christophe (gascon pas si grossier que ça)

samedi 30 avril 2005

Etant en train de lire la deuxième partie de Don Quichotte (précisément le chapitre LX), voici ce qu’on y lit, dans un moment où Don Quichotte sermonne une troupe de brigands :
"... Mais la plupart étaient des Gascons, gens grossiers, gens de sac et de corde ; la harangue de Don Quichotte ne leur entrait pas fort avant ..." !!!


Ce que vous avez lu confirme que les gascons ont, depuis bien longtemps, un problème d’image !



Grans de sau

  • Et que le mot utilisé par Cervantès recoupait probablement gascons/basques/vascons...

    Bruno (qui se moque un peu de savoir si les castillans nous considèrent grossiers ou pas).

  • Ben les Gascons, en France (c’est à dire à Paris !) ont effectivement un problème d’image !
    Il n’y a qu’à voir dans Molière, Les Fourberies de Scapin, lorsque Scapin imite le soldat Gascon.
    Aussi, dans l’Illusion comique de Corneille, le personnage de Matamore.
    Cyrano de Bergerac, D’Artagnan, le Capitaine Fracasse...

    Cette image daterait de l’époque de Henri IV, lorsque les cadets de Gascogne ont commencé à quitter leur pays pour devenir militaire à Paris.
    Les Parisiens ne voyaient pas d’un très bon oeil ces soldats qui ne parlaient pas français.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document