Notre région, c’est la Gascogne !


Montaigne était-il gascon ou périgourdin ?

Théodore Lavilotte

samedi 30 avril 2005

Son château n’est il pas à côté de Lamothe-Montravel sise dans l’actuelle Dordogne ?

Et cela est d’autant plus compliqué que les parlers locaux autrefois pratiqués n’y étaient ni tout à fait gascons, ni tout à fait languedociens, ni tout à fait limousins mais "honnêtement mêlés".
Maire de Bordeaux il s’affirmait pourtant bien gascon, mais premier à Périgueux, il se retrouvait périgourdin.

Montaigne, honnête homme mêlé de deux cultures d’oc (gasconne et limousine) et française.



Grans de sau

  • "Gascon" au XVIè siècle ne doit pas s’entendre au sens littéral du terme.
    Pey de Garros le dit dans la préface de ses Psaumes Virats, et entend d’ailleurs lutter contre cette inexactitude.
    En gros, tout Occitan (de Montpellier, de Cahors, de Périgueux ou de Gascogne) était qualifié de gascon, y compris par lui-même.
    C’est une sorte de synonyme archaïque d’"occitan".

  • Mis à part que Montaigne savait très bien de quoi il parlait et était en mesure de comparer le beau gascon avec son patois occitan foireux.
    Rien n’a changé, le gascon est toujours bien supérieur à ces sous-langues que sont les autres langues d’oc.

    Réponse de Gasconha.com :
    Internaute, prendre "Le zizi fantastique" au 2e degré !


  • Me prendre le zizi au 2e degré ? Grand fou va ! !




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document