La vallée d’Ossau - Culture et mémoire

- Tederic Merger

"Notre site expose quelques uns des trésors de la culture locale : musicaux, avec les textes et bientôt les musiques des chants traditionnels ; historiques, avec un panorama des vicissitudes successives de la vie dans cette zone de montagne ; culinaires, avec les spécialités et recettes de la région ; littéraires, avec les lignes qu’ont inspirées ces lieux et ces hommes aux poètes et romanciers de tous âges."

On aurait aimé être accueilli par quelques mots de gascon pyrénéen, encore vivant dans la vallée, mais rai...
[]

Voir en ligne : La vallée d’Ossau - Culture et mémoire

Grans de sau

  • Tant qu’une population garde un certain degré d’homogénéité, elle peut conserver sa culture, sa tradition, sa mémoire, etc. et traduire tout cela dans le présent.
    Par contre, le jour funeste où elle devient un melting-pot, alors c’en est fini de tout le reste et elle devient... un dortoir ! :’-(

  • Comme je partage cet avis.
    Ne craignez-vous pas alors que l’on passe pour des racistes ?
    Soit-disant que les échanges sont enrichissants, mais de là à perdre toute identité....

    Réponse de Gasconha.com :
    On peut réactiver des sphères locales d’échange, des "bassins de vie" en montrant que l’enracinement dans un environnement donné est une force.
    Cela sans s’enfermer.

  • Après le Med’oc la Vath d’Aussau : plus beau coin de france... petite dédicasse à mon ossalois préféré...

  • Bonjour, je suis Savine Dekerle, éditrice de Sandra Pasteur Sallafranque. Sandra est agricultrice en vallée d’Ossau de premier métier et écrivain de second, véritable poétesse de montagne. Elle a écrit un livre de contes illustrés qui s’intitule Contes montagne Il sort en librairie le 5 novembre.

    Voici les mots de l’auteur.

    Ce livre de contes est intergénérationnel !

    On me demande souvent s’il est pour les petits, les grands ?

    Quand j’étais petite, mon grand-père racontait au coin du feu.

    Souvent pendant la période de Noël quand il neigeait et faisait froid dehors.

    Ce livre est pour nous tous !

    Il est pour que nous nous retrouvions ensemble, les plus jeunes et les plus anciens afin de partager des moments de convivialité, d’échanger, de rêver ...

    Il faut adapter les contes en fonction de l’âge. Il suffit de parler avec des mots plus simples pour les plus petits et ça nous oblige, nous les adultes, à nous adapter.

    Quand les contes semblent trop compliqués, il faut travailler sur l’illustration d’où la très bonne idée de l’éditrice de les illustrer tous.

    Ces contes sont aussi pédagogiques. Ils permettront de découvrir des sites ( Bénou Ossau), des oiseaux de la vallée, Henri IV aussi, la légende du Garfou, la vie, la mort, la tendresse.

    Ils parlent des choses essentielles dont nous ne tenons plus de compte aujourd’hui...

    Et surtout, ils sont une grande leçon d’humilité

    J’en ai fait lire quelques-uns.

    L’accueil est très positif pour le moment.

    Les quelques phrases en Béarnais, écrites en italiques et immédiatement traduites sont très bien perçues.

    Elles rappellent en permanence ma terre, cette vallée où coule le gave, où tintent les sonnailles où au bout, là-bas, sur son éperon volcanique culmine l’emblématique Pic du midi d’Ossau, fierté de tout un peuple Béarnais

    Accepteriez-vous un reportage sur elle ?

    Bien cordialement
    Savine

    Dekerle


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique