Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Félix Arnaudin

dimanche 25 janvier 2015, par Tederic Merger

GIF - 48.1 ko
GIF - 75.6 ko
Maison d’Arnaudin

Un amoureux de la Grande Lande :

Il a consacré sa vie à photographier ses paysages et ses paysans, à collecter ses paroles et ses contes en gascon...
Il voyait que la civilisation agro-pastorale landaise allait disparaître.

GIF - 3.3 ko
Félix Arnaudin (1844-1921).
40 ans d’images à travers la Grande Lande.
Habitat et architecture rurale de la Grande Lande.
Musée d’Aquitaine, ville de Bordeaux.1991.

 

Le grand chambardement :

"Moins d’un siècle après Arnaudin le bilan est effrayant : un pays maintenant entièrement voué à l’industrie des loisirs de consommation dans sa zone littorale  ; le patrimoine culturel cantonné dans des réserves dont le type achevé est l’écomusée ; un paysage dévasté, sans identité, livré à une architecture de banlieue, la culture industrielle du maïs à perte de vue."
(François Moniot, préface du livre ci-contre)

 

E adara ? Et maintenant ?

Nous ne reviendrons pas à la civilisation qu’aimait Arnaudin.
Mais... il n’est pas interdit de faire du neuf en s’en inspirant !

Les moutons peuvent retrouver leur place dans les Landes de Gascogne, la maison à ossature de bois aussi... On a été obligé de créer des vira-huc (prononcer "bire-huc" ; "tourne-feu" en gascon) dans le pinhadar. C’est bien que le "tout pinhadar" a ses limites. Y découper des vira-hucs encore plus larges permettrait d’économiser sur la lutte anti-incendie et de réintroduire les moutons.
De même, dans les zones très résidentielles où la quiétude du dimanche est perturbée par le grondement de tondeuses énergivores, on pourrait avantageusement faire pacager quelques aulhas ou thòcas (deux mots pour dire "brebis" en gascon, le deuxième très Lanegran*).
Et laisser les chênes regagner du terrain sur les pins. Ils poussent tout seuls, brûlent moins vite, font du bon bois de chauffage et des glands pour les porcs !
*Lanegran = Grande Lande en gascon landais francisé.

 

Merci à Francesa Bouquet pour les photos qui illustrent cette page.

Arnaudin en linha :

Vieilles éditions numérisées sur le site Gallica de la BNF .

Arnaudin dens los libes e los musèus :

La médiathèque de Bordeaux, le Musée d’Aquitaine de Bordeaux, l’écomusée de Marquèze, diffusent comme il se doit les oeuvres d’Arnaudin.
Les éditeurs (Confluences, "Contes des Landes de Gascogne. Les Fées de la dune" à L’école des loisirs...)
s’y intéressent plus que jamais, en éditant ses dictionnaires, ses contes...

Une vision moins contemplative que celle d’Arnaudin :


Projet de mise en valeur des Landes, par Guillaume Desbiey, en 1776
Le projet de mise en valeur des Landes de Guillaume Desbiey
Ce projet, qui comporte un modèle détaillé d’exploitation landaise, date de 1776, mais il reste intéressant comme alternative à la monoculture du pin. Il utilise astucieusement les ressources locales, et des espèces végétales qu’on a abusivement négligées dans les Landes : chêne-liège, sorbier, vigne...



Grans de sau




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document