Notre région, c’est la Gascogne !


Que sòrt a Per Noste dens la colleccion Utís : "Gasconha, lenga e identitat"

samedi 8 janvier 2011, par Tederic Merger

Ua definicion istorica e geografica de Gasconha, per Halip Lartiga.
Prefaci de Gilabèrt Nariòo.
Edicion quadrilingua en gascon, basco, castelhan e francés.


Voir en ligne : Per Noste



Grans de sau

    • Adiu Vicenç,

      Que crei ne’us convertirèi pas a tots, los occitanistas mei ahuecats que vann estar hòrt enmalits e que tròbi los de Per Noste que sonn pro coratjós de publicar aquò, quand sabes aqueth microcòsme com m’espudeix, xentz de’m conéixer. Mes jo no magli pas de har lo men camin, xentz de’m chepicar d’aqueth monde. Quand dic los occitanistas, que calerí tabé hornir los felibres pramor que sonn de la medixa traca. L’occitanisme n’es pas sonque un avatar mauescadut deu felibritge. Donc, auqueth liberòt no plaserà pas aus occitanistas nimei tapauc aus felibres.

    • Que ves ic aví dit, ne’us vau pas convéncer a tots. Lo líber n’es pas unqüèra venut, ni mei tapauc lejut e les prumèiras criticas que sonn aquí. En bèth cercants lo siti de Per Noste, qu’èi escrivut "Gasconha, lenga e identitat" e que sui cadut sus un siti nomentat "soc-cult-occitan". Hilh de cloca ! Que cau anar-i entad ic créder. Dus gènts, l’un xafrat "Bestio del Giboudan" e l’aute hèit "J’observe, j’écoute eca..." que hènn comentaris deus interessents arrond un messatge mandat per un "Un gascon". Jàsus praube ! L’aligança de l’occitanisme e deu felibritge. Amics com peròtas, que ves ic disí ! Bon, a jo que’m hèi arríder pramon, se no vòlenn pas estar criticats, ne cau pas publicar o que’s cau damorar estujat darrèr un xafre.
      Mès anatz léger un chic çò que s’i despassa sus aqueth siti, que’n vatz estar escopitats ! Ne’vs dic pas arré, anatz véder. N’es pas de créder ! Praube occitanisme e praube felibritge...

    • Je vous le fais en français car j’en perds mon gascon. Je suis allé me ballader sur le site soc-cult-occitan et les bras m’en sont tombés. Un candide qui voudrait savoir ce que sont l’occitan et l’occitanisme et qui tombe sur ce site va à juste titre prendre peur. Vraiment, par curiosité, allez-y et vous n’en reviendrez pas. C’est hallucinant ! Insultes, calomnies, diffamations, noms d’oiseaux...le tout bien évidemment sous le confortable couvert de l’anonymat puisque aucun de ces Messieurs (vu le contenu, ce ne peut être que des mâles dominants, bien chargés en testostérone) ne décline jamais son identité. Le style "bon-Français-qui-écrit-à-la-komandantur". Pauvre occitanisme, pauvre félibrige ! Ceci dit, c’est pain béni pour ceux qui ne goûtent ni du cassoulet occitan ni de la bouillabaisse félibréenne, nul besoin d’argumenter, ils se ridiculisent très bien sans nous.
      Effarant vous dis-je, effarant !




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document