Notre région, c’est la Gascogne !

Revue "Aqui !"

Tederic

samedi 30 avril 2005

N° 1 sorti en septembre 2004.
Encore une revue qui fait de la Vasconie sans le savoir !

L’éditorial est sur le site web :
www.aqui.fr.
Points de vue un peu "touriste", volonté affirmée de ne voir que le bon côté des choses...
mais il y a aussi des articles "sérieux", par exemple sur les projets TGV dans la région.



Grans de sau

  • La revue n’a pas marché, mais le projet éditorial continue sur le web.
    Quel business model ont-ils trouvé ? (lol ou "arrise" en gascon)
    "A bisto de nas", le positionnement reste conformiste : ils voient bien que le Pays basque espagnol, autonome, réussit là où nous échouons. Mais l’idée d’une Gascogne forte, et un jour autonome, ne leur traverse pas l’esprit.

  • En 2008, je signalais la continuation du projet Aqui sur le web et m’interrogeais sur leur "business model".
    En 2018, au moins Aqui.fr existe encore, et n’a pas changé de ligne. Toujours très institutionnel...
    Sur le business model, je n’en sais guère plus, mais je vois qu’ils recourent de temps en temps au financement participatif.
    Encore récemment, un appel de Joël Aubert dans le cadre de « la campagne de financement participatif que nous lançons pour enrichir notre couverture de l’information, permettre de faire en sorte qu’Aqui.fr devienne le journal numérique dont la Nouvelle Aquitaine a besoin »
    Tout est là : ils sont au service de la Région administrative. Ses contours ont changé, ils essayent de s’adapter... et en plus ils nous demandent de financer l’adaptation, entre autres à nous gascons qui avons été ignorés par cette refonte régionale !

  • Tout leur est bon pour marteler que la "Nouvelle Aquitaine"est notre région culturelle, aussi !
    Dans son dernier éditorial Le mal profond du rugby français, Joël Aubert écrit ceci :
    « Une de plus, une défaite à Murrayfield pas déshonorante mais quand même une de plus. Ce n’est pas une affaire d’Etat...mais c’est bien plus grave, parce que le rugby fait partie de notre culture commune. Singulièrement de notre patrimoine régional, d’ici, où ont été écrites ses plus belles pages, du côté de Mont-de-Marsan, de Dax, de Bayonne et Biarritz, de Pau, d’Agen, de Bègles, de La Rochelle et celles, plus modestes, mais non moins riches de valeurs, de Riscle ou de Tyrosse »

    "notre culture commune", "notre patrimoine régional"... il y met La Rochelle, et il y omet tout ce qui est en dehors de la "Nouvelle Aquitaine" ! Lombez-Samatan par exemple...
    Lombez et Samatan dans les années 70

  • Je n’ai pas trouvé de zone "contact" sur le site Aqui ; ai-je mal cherché ?

    [Il y a possibilité de contact par e-mail en bas de page qui déclenche un logiciel de messagerie, mais on peut utiliser directement contact @ aquinautes.fr et webmestre @ aqui.fr (enlever les espaces que je mets autour du @ pour leur éviter du spam, quand même...).
    Je vais d’ailleurs, Gerard, te rediriger le mail circulaire où Joël Aubert appelait au financement participatif.
    Mais on peut aussi utiliser la zone commentaire qui figure au bas de chaque article, selon le même principe que sur Gasconha.com.
    Tederic M.]

  • Ouai c’est sûr que par exemple, Lourdes, huit fois champion de France, on s’en fout, c’est pas dans notre beau pays, la Nouvelle Aquitaine. Par contre, le club de rugby de Parthenay...

  • Depuis 2 ans, nous sommes face à une maladie très nette, la néo-aquitanite, ou comment comment placer partout, pour tout, du bulletin météo à une analyse sportive, la Nouvelle-Aquitaine.

    C’est très clairement, tout à la fois, une paresse de l’esprit de la part des journalistes, qui collent aux changements institutionnels par absence de culture, ainsi qu’une stratégie désirée, tant la presse est subventionnée.

    Je serais du Limousin ou du Poitou cela étant, je deviendrais fou de n’être plus rien identitairement, et absorbé à l’ancienne identité régionale aquitaine, car en fait, à chaque fois que la Nouvelle-Aquitaine est vantée, c’est à 75% sur du décorum de l’ancienne région, avec une petite annexe îles côtières de la Saintonge et de l’Aunis.

    Une région aussi vaste que l’Autriche ... Je ne sais pas combien d’années nous allons devoir souffrir ce découpage.

  • Même constat du coté de la ROPM qui est devenue très rapidement " Occitanie " ou " Région Occitanie " pour nos médias . Mais il arrive que sur de rare bulletin météo on entend " Lomagne ou Armagnac ou Gascogne " ...Peut être une activiste du puissant lobby Gascon ?

  • « Une épidémie de rougeole sévit en Nouvelle-Aquitaine. » C’est ce que je viens d’entendre aux informations.
    La nouvelle région vecteur de maladies ?
    déjà que le taux de suicides est supérieur à la moyenne en Nouvelle-Aquitaine...

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
  • Ce serait facile de tenir un fil quotidien sur la "néo-aquitanite".
    Aujourd’hui, j’ai lu dans "La République des Pyrénées"
    Pourquoi Limoges s’affiche à Pau :
    « Cette campagne déclinée avec 1 200 panneaux dans une vingtaine de villes de Nouvelle Aquitaine et des pages de publicité dans les journaux locaux a pour objectif d’affirmer la présence et l’historicité de l’ancienne capitale régionale, récemment arrivée en Nouvelle Aquitaine. »

    "la présence et l’historicité de l’ancienne capitale régionale" : c’est en partie du charabia, et si Limoges regrette son statut de capitale régionale, ce n’est pas en faisant allégeance à la Région qui lui a retiré ce statut que ça va s’arranger !

    Perso, je pense qu’une ville ne devient pas attractive par une campagne publicitaire de ce genre, et que si Limoges est très créative, ça se saura de toute façon.

    Mais en plus, je ne vois pas l’intérêt de Limoges de ne s’adresser qu’à la nouvelle région*. L’affichage à Pau illustre bien cet arbitraire : pourquoi à Pau et pas à Clermont-Ferrand, par exemple, qui est bien plus proche ?
    A moins que... la campagne soit en partie financée par la "Nouvelle-Aquitaine" ?

    *"La Rép" nous apprend quand même que la campagne concerne également la presse nationale.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document