Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Gasconnité de Bordeaux

Tederic M.

jeudi 31 janvier 2013, par Tederic Merger

Il faut maintenant batailler pour faire admettre que Bordeaux est en Gascogne.
Il n’en fut pas toujours ainsi.
Je viens de tomber dans un vieux "Paris Match", du 22 déc. 1956, sur une lettre de lecteur, de "M. René Cruchet, professeur honoraire à la faculté de médecine de Bordeaux", qui raconte l’accueil à Paris d’une découverte concernant l’hypnose, faite par "le chirurgien Azam, professeur à l’Ecole de médecine de Bordeaux". Les faits datent d’un siècle plus tôt.
Je cite un passage de la lettre :
"le 7 décembre 1859, Velpeau, mis au courant, exposait cette découverte à l’Académie des sciences.
Cette communication fit sensation. Le grand clinicien Tropusseau fit même cette déclaration : "C’est quelque gasconnade. M. Azam est de Bordeaux et il faut se méfier des gascons.""



Grans de sau

  • La langue traditionnelle du Bordelais est le GASCON (donc Gascogne linguistique)

    mais

    Bordeaux est en GUYENNE (drapeau au léopard).


    Guyenne !

    Réponse de Gasconha.com :
    Mais la Gascogne que défend Gasconha.com, c’est le triangle MGM (Mar-Garona-Montanha), l’ensemble des pays où on parlait gascon.
    On peut dire que Bordeaux est en Guyenne... gasconne ! Mais restons simples et solides : tout pays gascon fait partie de la Gascogne !
    Cette Guyenne administrative qui a inclus jadis une bonne partie de la Gascogne du nord (y compris le pays de Born à certains moments !) n’est pas attestée par la langue du peuple, elle est donc moins fondée que la Gascogne MGM.
    Pour rester cohérent, je propose depuis longtemps une approche de la Guyenne qui soit symétrique à celle de la Gascogne MGM, une Guyenne composée des pays où on parlait guyennais.
    Cette Guyenne e eu une existence géographique et humaine d’est en ouest, suivant les cours d’eau que sont la Dordogne, le Lot...
    Elle allait en pointe se finir vers le Bordelais. L’Entre-deux-Mers ou le Libournais sont des pays gascons très guyennisés.
    On peut très bien accepter l’idée d’une frontière floue entre Guyenne et Gascogne, mais n’abandonnons pas le critère lingüistique comme fondement ! C’est le meilleur. Il traverse les millénaires.
    [Tederic M.]





Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document