Pays basque voisin

Villefranque

- Vincent P.


 

Chemin de Sallenave / Camin de Salanava (g) / Salanabako Bidea (b)

en graphie alibertine :

Salanava

nau, nèu / neuf

prononcer "naw" neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) (...)

sala / maison seigneuriale

Ancien mot gascon, d’origine germanique.


A Villefranque.
Toponyme gascon en pays bascophone : Sallenave aura probablement été gasconnisé en Salanaba, Salaberri étant trop intégriste dans la mesure où il s’agit probablement d’un patronyme de migrant devenu toponyme.


 

Grans de sau

  • A Bardos, les noms d’origine gasconne se terminant par "nava" (nabe) étaient jadis basquisés en "naua" et non "naba". Ainsi Bordenave était Bordenaua, Cazenave Kasenaua...

  • Pas sûr que ce soit une basquisation :il faudrait vérifier si les bords de l’Adour prononcent "w" ou "b" le v étymologique intervocalique ;il me semble me rappeler que c’est bien "w" dans cette zone,le "b" couvrant plutôt la majorité du Béarn et de la chalosse ;

  • La question de la basquisation des toponymes gascons est différente de celle de la prononciation in situ par les populations gasconophones : il est évident que si les Basques entendaient le v intervocalique prononcé w, il y avait peu de raisons de le transformer en b, encore que le phénomène existe (cf Pabe, version secondaire basque de Paue).

    Les environs d’Urt avaient w intervocalique, Bayonne avait b.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document