Còr de Bearn Anneau gascon

Puyoô / Pujòu


 
en graphie alibertine :

(lo,eth) Pujòu
Prononcer "(lou) Puyoou" ("oou" étant une diphtongue - òw).

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ". Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source (...)

 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Puyoô / Pujòu :


 

 

 

Grans de sau

  • JPEG - 123.3 ko
    JPEG - 96.3 ko
    Puyoo/Pujòu - explication historique sur un panneau touristique

    Je trouve que ce texte est de bon aloi ; en particulier :
     L’explication de Pujòu par podium avec le suffixe -olum est juste ; je ne suis pas persuadé qu’il s’agisse d’un suffixe diminutif, mès rai...
     un descriptif du lieu, ou un nom d’homme transféré au lieu : c’est bien l’alternative qui est pertinente ;
     c’est le mot "gascon" qui est utilisé pour nommer la langue ;
     « la limite du Béarn avec le reste de la Gascogne toute proche » : je comprends que le Béarn est inclus dans la Gascogne !

    Ensuite, la réalité administrative locale change vite : la Communauté de communes du Canton d’Orthez, qui a signé le panneau, a été supprimée par fusion avec celle de Lacq.
    Du coup, le texte ci-dessus est un peu obsolète : ça n’a plus de sens de s’enorgueillir de posséder deux gares (Orthez et Puyoo) et deux gendarmeries : la communauté Lacq-Orthez a aussi la gare d’Artix ! quant à la gendarmerie de Puyoo... oui, elle est toujours là, je viens de vérifier (non, je n’ai pas eu affaire à eux !)...

  • La Communauté de communes Lacq-Orthez et l’Office du Tourisme Coeur de Béarn nous font aussi le plaisir de mettre du gascon sur leurs panneaux pour les randonneurs : "Los costalats d’Ortès"...
    Mais je n’y ai pas trouvé de réponse à ma question : comment dirait-on route des crêtes ou chemin des crêtes en gascon ?
    C’est que, sur les communes d’Arthez de Béarn, Mesplède, Balansun, Sallespisse, j’ai eu le plaisir de pratiquer à vélo une de ces routes des crêtes, agréables à la fois par le paysage (belle vue des deux côtés) et par l’absence de montées-descentes trop raides.

  • Intuitivement, je dirais "un camin haut"... Qui dit mieux ?

  • Moi j’aurais dit "camin de la serrade d’Ortés". Voir Palay à "serrade"

  • Par mon outil habituel le Multidiccionari
    Multidiccionari francés-occitan
    , je trouve :
    « crête crèsta, sarrat nm. (montagne) » [Atau que’s ditz (gascon)]
    « crête de montagne : serre nm » [Omelhièr (Auvergnat)] (il est intéressant de voir que sèrra dépasse largement le domaine gascon, et avec le sens de crête - et le sierra, serra ibérique ?)
    « le chemin de crête : lo camin sobiran Ossau » [Per Noste (gascon)]
    « serrade, sarrade sf. Suite, succession de collines ; V. coustalade. La serrade d’Artéz, les hauteurs d’Arthez (P.-A.). Le chemin de la serre » [Palay]

    Que’vs deishi har la vòsta mèu de tot acò, en mesclar carrèra* (route) / camin et de sèrra, de serrada, de sarrada, sobiran...

    *Qu’èi vist que deu costat d’Ortès (per exemple a Artès de Bearn), "Carrère" que damorèt hèra present dans la viografia oficiau, entà nomar la route principale, qui trauca borgs e vilatges.

    A prepaus de camin de sèrra, que’m brembi tanben deu de Peirahorada-Caunelha au ras deu lòc Guilhaume, Guilheomes, qui auhreish vistas de las beròias sus l’arribèra deu Gave e sus las Pireneas.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document